REFLEXION

Les fautifs c’est toujours les jeunes, bien sur



Il est tentant, et si facile, de désigner une «minorité de jeunes» qui serait à la base de l’économie parallèle, du trafic de drogue et autres fléaux non répertoriés allez savoir pourquoi, mais l’essentiel n’est pas là. Comme dans tous les craquements majeurs, c’est le point de rupture qui est le plus passionnant. Pour tenter de répondre à cette question hypothétique, il va falloir avoir du courage pour répondre à toutes les questions sans réponses, donc à vos marques messieurs un peu de volonté et de bon sens pour une fois.

. .
Samedi 24 Juillet 2010 - 11:13
Lu 427 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+