REFLEXION

Les étudiants du génie maritime montent au créneau



Après une année d’attente, les étudiants de l'école en génie maritime située à l'IGMO, entament à leur tour une grève de protestation. Une protestation en vue de leur intégration dans la fonction publique, à l'instar des autres filières, tel qu’il a été expliqué par les protestataires. La plate- forme de revendications subsiste toujours, avec 07 points de revendications qu’ils estiment essentiels. Il s'agit notamment de la séparation du génie maritime du génie mécanique et sa promotion en école nationale. Il s'agit, également, de la mise en place d'une commission spécialisée dans le domaine du génie maritime, en vue de définir les domaines de travail, sachant que le domaine du génie maritime est volumineux et qu'il ne se limite pas uniquement à la construction et à l'équipement des bateaux, devait-on entendre. Les étudiants du département de Génie maritime sont montés hier, au créneau. Les protestataires ont bloqué l'administration de leur département et ont entamé une grève ouverte pour exiger l'amélioration de leurs conditions et la concrétisation des promesses données. Des promesses qui n'ont pas été tenues depuis le premier mouvement de protestation du 20 février 2011. Les étudiants exigent aussi la mise en service du bassin de carénage inauguré en 2007, ainsi que l'acquisition de nouveaux moyens et équipements pédagogiques, pour les laboratoires des travaux pratiques et les ateliers de Génie maritime, la signature d'une convention entre l'université et les entreprises spécialisées pour d'éventuels stages pratiques, entre autres. Toutes ces défaillances, selon eux, diminuent considérablement le niveau de leur formation.                                      

Medjadji H
Dimanche 26 Février 2012 - 10:50
Lu 688 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+