REFLEXION

Les enfants diabétiques livrés à eux-mêmes

ILS NE BENEFICIENT D’AUCUNE MESURE DE PROTECTION APPROPRIEE

En dépit des efforts fournis par les pouvoirs publics, pour venir à bout de toutes les insuffisances, notamment dans le domaine de la santé en milieu scolaire, beaucoup reste à faire encore.



En effet à Mostaganem, les écoliers diabétiques ne bénéficient d’aucune mesure de protection appropriée et semblent être livrés à eux-mêmes. C’est ce que nous ont révélé quelques parents d’élèves rencontré. Selon nos interlocuteurs, les élèves atteints de diabète, ne font l’objet d’aucun suivi particulièrement au sein de leurs établissements scolaires. Aucune prise en charge spécifique en temps réel, d’enfants diabétiques, n’existe encore moins de statistiques et autres informations fiables ayant trait à cette pathologie. Pourtant, poursuivent nos interlocuteurs il existe deux types de diabète dont sont  atteints ces écoliers que leurs établissements semblent ignorer. En effet, les informations portant sur la pathologie du diabète sont connues et répandues  au milieu scolaire et même en dehors. Le suivi des élèves malades est impératif conformément à la réglementation de l’hygiène de vie du malade diabétique, son alimentation, ne sont un secret pour personne sauf peut être dans ces établissements déconnectés de cette réalité, nous a signalé le père d’un enfant diabétique à insuline. Et de poursuivre, comment des chefs d’établissements scolaires ignorent l’existence d’enfants diabétiques,  alors que chaque année à Mostaganem, comme partout ailleurs, la direction de la santé de la wilaya organise des manifestations d’intérêt public sur le diabète en tant que maladie sérieuse, la société étant le milieu où vit et évolue le malade qui doit être  à son tour largement informé sur la pathologie pour aider le malade à vivre normalement avec sa maladie, et non l’ignorer et l’humilier, a relevé ce parent d’élève. La mission de promotion de la santé en faveur des élèves pour objectif essentiel et spécifique, de veiller à leur bien être, de contribuer à leur réussite et de les accompagner dans la formation de leur personnalité. Ainsi, santé et scolarité demeurent indissociables. Les orientations et recommandations des autorités au plus haut niveau de l’Etat sur ce chapitre sont un peu plus  claires. Ce dernier n’a jamais lésiné sur les moyens, que ce soit dans le secteur de l’éducation ou autres. La couverture sanitaire des enfants scolarisés est assurée en  principe par un réseau de plusieurs unités de dépistage et de suivi (UDS), implantées au niveau des établissements scolaires, ainsi que des structures à travers la wilaya. Sur  le plan pratique, peu d’enfants semblent avoir bénéficié d’une auscultation ayant trait au diabète sinon comment existe t-il des écoliers diabétiques qui ne sont pas pris en charge ?

Tayeb-Bey AEK
Mercredi 25 Avril 2012 - 10:59
Lu 381 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+