REFLEXION

Les élèves du lycée Hireche (Oran) arrêtent les cours

ILS REVENDIQUENT LEUR DROIT A LA RESTAURATION



Pour absence de menu de restauration des élèves, et l'absence de communication par les responsables des services concernés ,le retour aux anciens horaires est prévu pour le 16 octobre prochain. Face au mutisme de la directrice du lycée Hireche (ex-Les Palmiers) et au refus des élèves de rejoindre les salles de classe, nous nous sommes rendus, à cet établissement pour s'enquérir de la situation actuelle qui prévaut dans cet établissement depuis la rentrée des classes. En effet, depuis le début de la semaine, des élèves ont observé un arrêt de cours. Ces derniers sont restés dans la rue avec, tout autour du mur de clôture, des banderoles, où on pouvait lire «une demande unique et simple : notre droit à la cantine et à la restauration», une revendication qui en dit long sur les travers de ce système, qui a été «sauvagement» suivi par des chefs d’établissements, alors que le directeur de l’Education avait clairement signifié que, à l’exception des 40 CEM et 25 lycées retenus pour l’opération-pilote dans la wilaya d’Oran, les autres établissements étaient libres de choisir de reconduire ou non les anciens horaires. A l’extérieur du lycée, une centaine de jeunes refusait de céder aux instances des responsables encadrés par un service de sécurité vigilant pour éviter les manipulations et les dérapages. D’emblée, des lycéens nous expliqueront les problèmes, auxquels ils sont exposés : cartables lourds, casse-croûtes à trimbaler, une longue journée sans sortir (de 8h à 15h 30), pas de casier et les défaillances dans les cours. C’est ainsi qu’une élève de terminale nous expliquera qu’ils n’ont pas de professeur de philosophie, une matière essentielle.
D’autres élèves de 1AS Lettres se plaindront de ne pas avoir d’enseignants d’arabe et de français. De son côté, la directrice du lycée, Mme Benhamida, nous expliquera que les élèves de 2AS et de 3AS sont en classe et que, seuls, ceux de 1AS refusent de rejoindre les cours, s’interrogeant sur le pourquoi de ce comportement. Elle affirmera que, depuis le partage de l’ex-lycée technique Les Palmiers, Hireche n’a pas de cantine. Désirant savoir pourquoi alors avoir opté pour les nouveaux horaires puisqu’elle avait toute latitude de reconduire les anciens, Mme Benhamida nous informera que le Conseil d’orientation et de gestion, qui s’était tenu avant la clôture de l’année scolaire précédente, sous l’ancienne direction, avait pris cette décision. «Je ne peux pas gommer une résolution sans avoir tenté de l’expérimenter. Cependant, nous avons jusqu’au 15 octobre pour évaluer la situation et revenir à l’ancien système si nécessaire». Notre interlocutrice affirmera avoir tenu une réunion avec les délégués des classes, avant-hier, et que le lycée accueille seulement 700 élèves environ. Elle nous informera que les élèves allaient rejoindre les salles à 9 heures. Ce que nous avons effectivement constaté.

Rafik M
Lundi 10 Octobre 2011 - 11:05
Lu 643 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+