REFLEXION

Les élèves de terminale investissent la rue à Oran

La contestation des élèves de la troisième année secondaire a pris hier des proportions dangereuses après que plusieurs lycées se sont joints à ce mouvement de protestation et face au silence inexpliqué de la direction de l’éducation de la wilaya.



Sur ce registre, les élèves sont sortis à la rue en investissant l’artère située entre le siège de la direction de l’éducation et le siège de la wilaya d’Oran. Sur ce plan, il faut préciser que malgré les restrictions des directeurs d’établissements, en refusant aux élèves de sortir à la rue, ces derniers n’ont pas tenu compte et sont revenus à la charge en investissant la rue pour dénoncer la surcharge des cours et le mutisme des responsables du secteur. Face à cette situation, nous avons été surpris de l’absence de la fédération des parents d’élèves. Sur ce plan, il faut préciser que de nombreux parents d’élèves ont tenté de joindre le responsable de l’association mais en vain. Certains représentants des élèves nous ont affirmé qu’ils comptent durcir leur mouvement de contestation, jusqu’à la satisfaction de leur revendications. Ils nous ont affirmé que certains enseignants donnent trois cours au lieu d’un lors de chaque séance afin d’arriver à la date butoir des fins de cours prévue le 11 mai prochain. D’autres élèves dénoncent les prix fixés par certains enseignants au cours de soutien, sachant que les moyens financiers de la majorité de leurs parents ne leur  permettent pas de recourir à cette option. Par ailleurs, il faut relever que de nombreux lycées se plaignent du manque d’enseignants de plusieurs matières essentielles comme les mathématiques, la physique, les sciences de la nature, la philosophie et les  langues.

Medjadji H
Mardi 17 Janvier 2012 - 11:02
Lu 222 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+