REFLEXION

Les doyens du WA Mostaganem

En marge des matchs des jeunes entre l'ESM et le MCO qui se sont déroulés ce samedi au stade Benslimane, notre attention a été attirée par la présence de deux vielles personnes qui suivent régulièrement toutes les rencontres des jeunes catégories qui se déroulent au stade Benslimane.



Les doyens du  WA Mostaganem
Pour en savoir plus, nous nous sommes rapprochés d'eux: il s'agit de Mrs Benamar Menaouer (78 ans) et Benhadjar Mohamed (83 ans), qui étaient des anciennes gloires du WA Mostaganem. La nostalgie du bon vieux temps les pousse à venir au stade mais leur déception est grande quant à la qualité du football produit actuellement malgré les énormes moyens mis à la disposition des joueurs.  A force des années, la mémoire n’étant pas fraiche, c'est avec une grande  difficulté que nous avons pu arracher ces entretiens que nous résumons comme tel:
Benamar Menaouer: On s'isole loin des supporteurs pour éviter d'entendre des insultes.                                                                            
Benamar Menaouer, né le 10/4/1933 à Mostaganem. J'ai débuté en cadet A .En 1 ère année Junior, j’ai été titularisé en Sénior en 1951 en coupe d'Algérie  contre Hammam Bouhadjar que nous avons gagné par 4 à 1. On jouait en district. Durant les années 57/59 J'ai joué avec la marine qui m'a procuré un job. J'ai arrêté  ma carrière en 1962.Un différend avec l'ancien secrétaire de l 'ESM /M Benderdouche a fait que je n'ai pas signé à l'ESM à l'époque malgré l'insistance des autres dirigeants de l'Espérance, car je marquais dans chaque match avec le WAM. Le football ne m'a rien donné car je travaillais chez Jobert(S N T A). Actuellement, il assiste à tous les matchs de jeunes qui se déroulent au stade Benslimane (ESM, WAM et USM). Ses conseils pour les jeunes est de travailler sérieusement et écouter attentivement les entraineurs et surtout être méthodique et discipliné.
Je m'isole à l'extrême droite des tribunes pour éviter d'entendre des insultes et des paroles malsaines de quelques pseudo-supporteurs qui font beaucoup de mal que de bien à leur équipe. Il rencontre de temps en temps ses deux coéquipiers de l'époque qui sont en vie : Benhadjar Med et Bouasria Kadda. Il a clôturé cet entretien en souhaitant beaucoup de réussite à son petit fils: Tayer Brahim qui joue attaquant avec l'ASA Mosta (Sidi Said).
Benhadjar mohamed:
Benhadjar Mohamed, né le 08/4/1929 à Mostaganem. J'ai porté les couleurs du WAM depuis 1945 jusqu'en 1957(date où le FLN a appelé à tous nos compatriotes de cesser de jouer au football). Ses anciens coéquipiers étaient: Benkartaba, Zidane Miloud, Benmohamed (carrière), Embarek, Kaki etc...Toutes les équipes d'ORAN craignait le WAM à L'époque.
 On jouait pour un rien, on achetait nos souliers et nos shorts, l’équipe nous donnait seulement des maillots.
 Malgré les grands moyens qui sont à la disposition des joueurs, aujourd’hui, le niveau est très faible par rapport à celui de notre époque où on déjeunait avec un œuf et on faisait de grands matchs. Actuellement tous les sportifs de Mostaganem me respectent. Je les remercie, ainsi que votre journal.   

G.M
Mercredi 23 Novembre 2011 - 10:32
Lu 1535 fois
SPORTS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+