REFLEXION

Les demandes de logement passées au peigne fin : Plus de 955 fraudeurs débusqués à Oran

Le recours au fichier national du logement a permis de débusquer pas moins de 955 demandeurs ayant eu recours à la fausse déclaration lors du dépôt de leurs dossiers, ont indiqué les services de l'office de promotion et de gestion immobilière d'Oran.



Les demandes de logement passées au peigne fin : Plus de 955 fraudeurs débusqués à Oran
Ainsi, 21.000 dossiers ont été soumis à cette vérification et 595 ont été rejetés car les demandeurs ont déjà bénéficié de logements, d'aides de l'Etat ou de terrains à bâtir. C'est une procédure qui sera affinée pour permettre un meilleur tri parmi les dossiers soumis aux services chargés du traitement des demandes de logement. «Ce fichier doit être constamment réactualisé pour être efficace. Les nouvelles opérations de distribution doivent  être enregistrées car les fraudeurs n'attendent pas et ont plus d'un tour dans leur sac», affirme une source proche de l'OPGI. Une autre source souligne que certains quidams n'hésitent pas à verser dans le faux et usage de faux pour bénéficier de logements. «Il leur suffit de trouver un agent véreux pour se faire délivrer le certificat négatif qui atteste qu'ils n'ont jamais bénéficié de logement, de terrain à bâtir ou de formule d'aide au logement de l'Etat», notent nos sources qui ne manqueront pas de préciser que plusieurs cas ont été débusqués grâce à une simple comparaison du document fourni dans le dossier et le fichier national, et confiés à la justice pour faux et usage de faux avéré. Nos sources ne manqueront pas de souligner que cet outil permettra même, à longue échéance, de cerner la demande qui est actuellement galopante et dont les chiffres ne sont pas fiables faute de données actualisées des différents services en charge du dossier à travers le territoire national. «Il suffit d'une défaillance, d'un retard quelque part pour ouvrir une brèche qui pourrait être exploitée par un fraudeur», estiment nos sources qui ne manqueront pas de signaler qu'un véritable travail d'assainissement doit être mené pour évaluer avec exactitude le volume de la demande. «Nous enregistrons actuellement à Oran plus de 85 000 dossiers de demandes de logements, mais nous ne pourrons pas affirmer que c'est un chiffre fiable tant qu'une enquête aussi bien sur le plan administratif que sur le terrain n'est pas menée».En attendant, Oran enregistre plus de 30 000 logements toutes formules confondues, inscrits, en voie de réalisation ou de livraison. Un volume qui pourrait faire reculer la demande si un véritable travail est mené aussi bien en aval qu'en amont pour évaluer avec exactitude les besoins et fixer les objectifs.

Medjadji.H
Dimanche 16 Septembre 2012 - 23:00
Lu 534 fois
Oran
               Partager Partager


1.Posté par amedib le 17/09/2012 09:45
Ces 955 demandeurs de logement en etat frauduleuse ont surement fourni des dossiers ,donc des certificats negative;Meme que ce soit le fichier national qui n'est pas à jour , ces demandeurs se sont surement assurés auprés des services concernés avant le depot de leurs dossiers ; Ce qui confirme sans aucun doute une complicité quelque part leur delivrant un negatif ou leur confirmant leur non inscription sur le fichier de controle
La faille vient bien des services de controle, là où un nettoyage est vitale pour érradiquer le mal

2.Posté par benyekkou hadj tayeb le 17/09/2012 13:16
c'est le cas à l'AADL, des indus bénéficiaires continuent d'occuper les logements attribués, dans l'attente d'une décision de justice parmi eaux des gens qui ont cédé leur logements sociaux sont respecter l'engagement de restituer ces logements à l'OPGI, des bénéficiaires de terrain, d'octroi d'aide par l'état ou tout simplement des personnes qui possèdent des biens ou qui les ont cédé, c'était sans compter sur le fichier nationale, les enquêtes au niveau régionale étant entacher d'irrégularité, bien fait pour les tricheurs.

Oran






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+