REFLEXION

Les commerçants illicites poussent comme des champignons à Es-Sénia

Un nombre assez important de commerçants activant au niveau de la commune d’Es Sénia se plaignent de la concurrence déloyale, qui a enregistré une grande hausse ces dernières années, et surtout depuis le début des travaux du méga projet du tramway.



Les commerçants illicites poussent comme des champignons à Es-Sénia
En effet, et selon un groupe de commerçant de cette région de la wilaya d’Oran, plusieurs commerces ont fait surface, surtout au niveau du quartier de « La Lofa » et en face de l’ex université de l’IGMO, où ça rapporte gros. Parmi les commerces les plus rentables figurent les cybercafés, prestation service, les cafétérias, les restaurants et fast-food, ainsi que les alimentations générales, à cause du nombre assez important d’étudiants qui occupent cette région durant la journée, et les étudiants internes qui passent leurs temps dans les clubs Internet à effectuer des recherches pour leurs exposés et thèses  de fin d’étude, ou encore rester en contact avec les membres de leurs familles. Face à cette anarchie totale, les agents de contrôle relevant de la direction du commerce et du registre de commerce ne font rien, et n’ont rien pu faire contre ces « mafioso » du commerce illicite. La majorité des commerçants en situation légale s’est rendue à la daïra d’Es Sénia, pour déposer des plaintes, mais là aussi, ces derniers se sont retrouvés face à une administration prise d’assaut par les demandeurs de logements. Pour cela,  les commerçants, qui ont   en eu marre de cette situation et du commerce illicite, demandent l’intervention des responsables de la wilaya d’Oran pour mettre fin à cette anarchie.

Yzidi.A
Jeudi 2 Février 2012 - 13:58
Lu 520 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+