REFLEXION

Les commerçants de Sidi Ali menacent d’une grève générale

ILS DENONCENT LE MONTANT EXORBITANT DES IMPOTS A PAYER

Hier, mercredi 13 mars, une cinquantaine de commerçants exerçant dans la commune de Sidi Ali à 50 kilomètres du chef lieu de la wilaya se sont rassemblés à nouveau devant l’annexe de la direction des impôts de la dite commune pour protester contre l’imposition forfaitaire dont ils sont redevables.



Les commerçants de Sidi Ali menacent d’une grève générale
En effet, sur les lieux des dizaines de commerçants nous ont affirmé que  « Cette protestation est contre les abus de l'inspection des impôts de Sidi Ali». A noter que la majorité des protestataires sont des pères de familles qui ne savent plus à quel saint se vouer vis à vis des charges des impôts qui  sont si lourdes. Un gargotier nous dira : « jamais de ma vie les impôts n’ont grimpé à ce point là, alors que je vends juste des casse-croutes » et d’ajouter  « la commission de la wilaya qui s’est dépêchée hier n’a pas fait grand-chose à part donner des promesses.» Par ailleurs, le plus jeune des commerçants, en l’occurrence un jeune qui exerce depuis 2002 a été choqué de voir le montant à payer au service des impôts s’élever à 80 millions de centimes « chose décourageante de voir les responsables de l’inspection nous écraser et nous obligeant à ne pas travailler de nouveau, alors en tant que jeune qu’est ce que je dois faire à part tenir un commerce.» À travers cette protestation pacifique, les commerçants de la dite commune sollicitent les pouvoirs publics de mettre un terme à l’évaluation exagérée  des impôts surtout que les autres daïras et communes limitrophes ne payent guère de telles sommes. En plus nous dira un protestataire : « la commune de Sidi Ali n’est pas une ville balnéaire où les activités battent leur plein. Les choses ne sont guère reluisantes pour ce qui est du commerce au niveau de cette commune alors qu’on subit à nouveau ces impôts qui nous forcent à baisser les rideaux. Comment peut-on nourrir nos familles maintenant ? ». En conséquence,  les  commerçants menacent de cesser toute activité commerciale à la commune de Sidi Ali, si aucune réévaluation n’est effectuée concernant le régime forfaitaire. 

Bouziane Kamel
Mercredi 13 Mars 2013 - 21:00
Lu 406 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+