REFLEXION

Les citoyens de Hassi Ben Okba (Oran) dénoncent l’indifférence des élus locaux



Les citoyens de la petite commune de Hassi BenOkba, relevant de la daïra de Gdyel, sont montés au créneau pour dénoncer l’indifférence des élus locaux affichée à leur égard. Dans une correspondance adressée au chef de l’exécutif par les membres de l’Association communale de la promotion des quartiers, ces derniers dénoncent la marginalisation et le retard criard dans le développement local de leur commune. Les signataires de la pétition évoquent notamment l’absence de l’éclairage public dans les artères de la commune, au point où les citoyens éprouvent les pires difficultés pour vaquer à leurs occupations la nuit, particulièrement les fidèles qui ne peuvent accomplir leurs prières nocturnes à cause de l’obscurité dans laquelle sont plongées les rues et ruelles de leur localité.L’autre problème soulevé par cette association est inhérent à la déperdition de l’eau potable des foyers à longueur de journée, dont l’accumulation a fini par créer de véritables marigots menaçant ainsi la santé des riverains. Cette situation a commencé depuis l’installation du nouveau réseau de l’AEP, indiquent les pétitionnaires, qui déplorent cet état de fait qui a favorisé la formation de petites mares d’eau dont la présence fait planer un réel danger sur les enfants du quartier. Les citoyens soulèvent aussi le problème des ordures et détritus jetés à proximité de l’école et du stade communal. Toutes ces anomalies ont été rapportées au président de l’APC, mais sont restées lettre morte, signalent les signataires de la pétition. « Aussi avons-nous décidé, cette fois-ci, de porter nos doléances au chef de l’exécutif dans l’espoir de les voir résolues dans les brefs délais et en même temps redonner à (notre) commune une place honorable parmi les autres collectivités de la wilaya », concluent-ils.

Medjadji H
Mardi 25 Octobre 2011 - 10:42
Lu 633 fois
Oran
               Partager Partager


1.Posté par mille neuf cent cinquant deux le 24/03/2012 23:19
C'est toujours la faute aux autres. le Maroc n'est pas votre maitre. Alors gérer votre pays et taisez vous un peu.

Oran






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+