REFLEXION

Les chômeurs du Sud dénoncent le soutien d’Aqmi



Le Comité national pour la défense des droits des chômeurs (CNDDC) ne veut pas d’un soutien d’Al Qaïda au maghreb islamique (Aqmi). Le mouvement terroriste a annoncé, vendredi via un communiqué, son soutien au mouvement des chômeurs du sud du pays.« Nous chômeurs, nous n’avons aucune relation avec Aqmi ou d’autres organisations armées », indique le CNDDC dans un communiqué signé par le coordinateur de l'organisation Tahar Belabès. « Notre mouvement est pacifique et hait la violence. Nous ne sommes pas responsables des gestes ou déclarations émanant de ces organisations », ajoute le communiqué.Le CNDDC qui a organisé de nombreuses manifestations depuis le début de l’année, notamment dans les régions du sud, se démarque de toute « tentative de manipulation ou d’interprétation de son mouvement » et rappelle que les chômeurs n’ont aucune appartenance « politique ou partisane ».Dans un communiqué repris vendredi par l’agence mauritanienne ANI, Aqmi a affirmé son soutien à ce qu’elle appelle « le soulèvement des enfants du sud de l’Algérie ». L’organisation terroriste a également dit que le mouvement des chômeurs était une « réponse naturelle à la politique de marginalisation pratiquée par le régime corrompu en Algérie ».                

Nadine
Lundi 25 Mars 2013 - 10:31
Lu 200 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+