REFLEXION

Les chiffres d’un ministre



Les chiffres d’un ministre
Après les chiffres communiqués par le ministre de l’intérieur et des collectivités locales sur le nombre d’élus poursuivis par la justice, c’est au tour du ministre de la justice et garde des sceaux qui a présenté des chiffres effarants quant à l’implication de fonctionnaires dans des affaires de corruption. Pas moins de 5575 fonctionnaires ont fait l’objet de poursuites judiciaires entre 2006 et 2009. Des chiffres éloquents, qui démontrent si besoin est, que le phénomène de la corruption a pris des proportions inquiétantes à telle enseigne que toutes les administrations publiques seraient gangrénées. La corruption est devenue de facto ce cinquième pouvoir qui talonne de très près les quatre pouvoirs universellement reconnus en matière de droit constitutionnel de par le monde. Ce n’est guère étonnant aujourd’hui de parler de corruption, car le phénomène à tendance à se banaliser le plus normalement du monde. Dans peu, un ministre qui serait poursuivi pour corruption en Algérie relèverait tout simplement des faits divers.

. .
Dimanche 4 Avril 2010 - 10:04
Lu 233 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+