REFLEXION

Les chiens n’aboient plus



Finalement, les chiens ne font plus leur métier de chiens, ils ont été totalement déboussoles, par ce drôle de climat où la différence, a perdu de son sens, chacun ressemble à l’autre, le maître et l’étranger se confonde en un moule unique.Ceux du douar, élevés dans la rudesse et la misère, n’épargnaient personne, par leurs abois, ils se mettaient tous a se relayer d’abois en abois de douar en douar, ils sentaient l’étranger et la menace à des milliers de mètres, ils étaient féroces et ne reconnaissaient, que la voix du maître, ils ne se taisaient qu’a sa vue, ils lui vouaient trop de docilité,hélas,cette race de chiens n’existe plus,les chiens d’aujourd’hui s’en fichent éperdument,ils n’aboient plus,puisque tous les douars ont fini par ressembler,de par le mélange des tribus et des vices, aux épices du Ramadhan,aucun chien ne s’intéresse a poursuivre la tache de ses aïeux,tout se permet à présent ,en ces douars de la désolation…. ! En ville, c’est pire, les chiens ne font plus ce vacarme, pour lequel ils sont nés, ils se destinent à tant d’autres choses,ils ornent les villas de quelques riches,font beaucoup dans le léchage de tant d’autres choses,les chiens de la ville ont été détournés de leur vocation par la force des circonstances,ils ne font partie que d’un décor,quelques uns ont perdu totalement la notion d’aboiement,ils ne savent plus le faire,ils ont fini par s’adapter par bien se tenir à l’arrière du véhicule et regarder les passants passer,se mettre au lit et attendre l’inattendu et ne pisser qu’a des heures régulières,les chiens de la ville sont devenus trop sages,au fil des jours,ils ne font plus peur à personne,et ont trop peur de finir en « casher »… !Quant aux chiens du pays, ils n’aboient plus sur les caravanes, qui passent suite à une haute décision, car un des ministres n’a pas apprécié du tout les abois de beaucoup de chiens, qui se sont élèves, le long d’une autoroute, qui traversait le pays et où il parait que beaucoup d’autres voleurs se sont enrichis, en dilapidant beaucoup de sous. Et comme un chien est fait de natur, que pour aboyer, à la présence des gens suspects, le commis de l’état a déclaré, que « la caravane passe et que les chiens aboient « et depuis ce jour là, tous les chiens par solidarité aux autres, n’aboient plus sur aucun voleur .Et, c’est ainsi,que tous les chiens du pays, ont été réduits a faire de la figuration à travers le décor national,juste pour une opinion internationale qui ne saura point quoi dire et surtout ne pourra prétendre, que les chiens du pays n’aboient plus, au passage des personnes louches,qui ont les mains plus rapides,à chiper que les yeux qui apprécient…. !

L. Ammar
Mercredi 14 Juillet 2010 - 13:10
Lu 494 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+