REFLEXION

Les bureaux d’études et les architectes menacent de descendre dans la rue à Tissemsilt

Après avoir longtemps attendu une réaction positive de la part des responsables avec lesquels ils ont discuté et reçu des promesses quant à la prise en charge des problèmes soulevés qui entravent leur travail, les membres de l’association des bureaux d’études et le bureau d’ordre des architectes de la wilaya de Tissemsilt ont adressé des correspondances à toutes les parties concernées dont une copie nous a été remise donnant l’alerte et menaçant de sortir encore une fois à la rue pour protester contre la situation qu’ils qualifient d’inchangée.



Selon leurs représentants, la situation n’a pas bougé d’un iota depuis le dernier sit-in du 18 mars dernier où ils avaient reçu toutes les garanties pour l’amélioration de la situation, ils précisent que le mutisme de certains responsables leur est devenue insupportable, la stratégie de travail décrétée et adoptée encore par ces responsables et la non tenue des promesses décidées lors du premier mouvement de protestation précisent-ils, les ont obligés encore une fois à décider une montée au créneau. En effet, ces partenaires du développement local avisent toutes les parties concernées qu’ils comptent réinvestir la rue et renouer avec la protestât  pour expliquent-ils demander du premier responsable de la wilaya de veiller à la tenue des promesses tenues il y a près de trois mois quant à l’assainissement de certaines directions à l’exemple de la DLEP de certains bureaucrates et autres corrompus qui n’ont pas cessé de nuire aux affaires des gens d’un côté et de la crédibilité de cette direction de l’autre côté, à la régularisation de certains dossiers qui sont en instance depuis des années résultat de la politique de travail de l’ex DLEP, la révision des clauses des cahiers de charges, et l’ouverture d’une enquête ministérielle approfondie sur ce qu’ils ont qualifié de mauvaise gestion au niveau de cette direction. Enfin, ils ont conclu qu’après avoir constaté le décalage entre leurs ambitions, la politique de l’Etat et la dure réalité très contraignante qu’ils n’ont pas cessé de contester et qu’ils vivent malheureusement encore.  Les signataires en s’adressant aux concernés menacent de réorganiser d’autres mouvements de protestations afin de trouver les bonnes solutions à ces problèmes qu’ils rencontrent à chaque relation de travail.

A.Ould El Hadri
Dimanche 27 Mai 2012 - 14:43
Lu 304 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+