REFLEXION

Les beneficiaires de l’habitat precaire encore sous le choc : La fête du logement a marqué la ville de Mostaganem

L’enthousiasme et la joie de presque toute une partie de la population de la ville de Mostaganem , cette ambiance particulière a tellement marqué les esprits que notre journal Réflexion a décidé de revenir sur cet évènement unique qui a marqué l’actualité de la semaine en partageant sa joie et ses sentiments avec tous ces bénéficiaires de logements dont l’attente et la patience ont duré très longtemps ,mais au final ont porté leurs fruits .



Durant quelques jours , l’opération résorption de l’habitat précaire  dont le quota  étant de l’ordre de 1200 logements  à distribuer le plus rapidement possible  aux familles nécessiteuses,  selon les instructions du gouvernement s’est poursuivie à Mostaganem et s’est déroulée  dans de très bonnes conditions et dans un climat serein   en présence des plus hautes autorités de la wilaya qui n’ont pas hésité un seul instant à redoubler d’effort et  d’énergie pour mettre à la disposition de ces concernés tous les moyens humains et matériels . Une  telle opération  mérite  une attention très particulière, car ce n’est pas tous les jours qu’un tel évènement se produit à Mostaganem. Cette  opération extraordinaire  qui est tout à l’ honneur de notre commune ,  a coïncidé avec la fête de l’indépendance ,elle nous rappelle le dévouement de ces combattants qui ont tout donné ,même leur vie pour que vive l’Algérie libre ,car il faut reconnaitre  que les responsables qui ont contribué au relogement de ces sinistrés de l’habitat précaire méritent un grand respect et une grande admiration  pour la préparation de cette opération et leur mobilisation car ils se sentent très concernés  par le sort de ces malheureux qui les larmes de joie aux yeux,  n’en revenaient  pas , et croyaient rêver. Malheureusement cette joie n’est pas partagé par tout le monde ,  car quelques sinistrés du  bidonville  du « Typhus » ont manifesté leurs  mécontentements en se réunissant et en tenant des  sit- in devant le siège de la mairie de la commune , ils  ont contesté la manière dont s’est déroulé le travail de sélection et l’établissement des listes  en se demandant pourquoi leurs noms n’ont pas été retenus sur les listes des  gens à déménager. Seules les commissions désignées pour cette mission sont aptes à y répondre. Nous souhaitons très sincèrement, que tous les fonctionnaires de toutes les institutions de notre pays aient un comportement exemplaire et contribuent pleinement en trouvant des solutions pour alléger au maximum, la charge des  problèmes qui empoisonnent la vie et le quotidien du citoyen.      

B.ADDA
Mardi 9 Juillet 2013 - 08:53
Lu 325 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+