REFLEXION

Les banques publiques détiennent plus de 300 milliards de dinars de créances toxiques



Les créances toxiques des banques publiques s’élèvent à près de 315 milliards de dinars, soit 35 % du montant global des crédits bancaires qui est de 900 milliards de dinars, selon les chiffres officiels obtenus par TSA auprès d’un proche du ministère des Finances. « Le montant des crédits bancaires tous types confondus est de 900 milliards de dinars. Entre 32% et 35 % de ce montant sont des créances toxiques dont 90 % sont détenues sur des entreprises publiques, 5 % sur des entreprises privées et le reste sur des entreprises créées dans le cadre de l’Ansej et des investissements agricoles », explique notre source. Le délégué général de l’Association des banques et établissements financiers (Abef), Abderahmane Benkhalfa, a indiqué mercredi 20 janvier, que le taux de non remboursement des crédits bancaires serait supérieur à 25 %. « Le taux est préoccupant et important. Tout dépend des banques », a expliqué M. Benkhalfa au cours de l’émission « invité de la rédaction de la Chaîne III, sans donner de chiffres précis.

B. Toufik
Vendredi 22 Janvier 2010 - 23:01
Lu 258 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+