REFLEXION

Les banques pointées du doigt



Le gouverneur de la Banque d'Algérie, Mohamed Laksassi, a  justifié la baisse de l'investissement étranger en Algérie par le climat des affaires défavorable, dû à l’inefficacité des banques algériennes ainsi qu’à l'échec de la politique d'amélioration de l'attractivité du pays. Laksassi a dument souligné le rôle négatif des banques quant aux retards enregistrés dans le renforcement de l'économie nationale en dehors du secteur des hydrocarbures ainsi qu’aux moyens mis à la disposition des investisseurs depuis 2006.

Réflexion
Mercredi 27 Février 2013 - 11:13
Lu 203 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+