REFLEXION

Les anciens travailleurs de l’ERCO réclament leur droit

UNE "HOGRA "QUI PERSISTE DEPUIS 2002



Les anciens travailleurs de l’ERCO réclament leur droit
Les anciens travailleurs de l’ERCO, complexe SOPLAF, privatisé en 2006 pour le compte du groupe allemand KNAUF, ne cessent de revendiquer leurs droits qui sont bafoués et concernant les indemnités de la prime du rendement, depuis 2002, ainsi que la quotte part de 10% du prix de session du complexe qui a été privatisé. Depuis la majorité du personnel, a été congédié et par la mise en retraite anticipé et proportionnelle, pour le plaisir du nouveau patron. Les travailleurs voyant leur droit aux indemnités du rendement bafoués, ont saisi la justice et après des dizaines de mois et une bataille juridique, ils ont obtenu gain de cause par jugement définitif du tribunal, qui a même jugé une pénalité de retard contre l’ERCO, qui n’a pas exécuté le jugement dans les délais prescrits, pour la régularisation des travailleurs qui attendent depuis 2008. Entre huissier et expert et refus de collaboration de l’ERCO, le jugement n’a pas encore été exécuté à ce jour. Une lenteur, qui a provoqué le mécontentement des travailleurs, alors que certains sont décédés sans percevoir leurs indemnités. Une vraie hogra nous dira un groupe de travailleur.

Ibn Khaldoun
Mercredi 14 Septembre 2011 - 22:01
Lu 426 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+