REFLEXION

Les PES affiliés au Cnapest entrent en grève à Tlemcen



Une réunion s’est tenue avant-hier, lundi 09 avril, au siège du ministère de l’Education nationale (MEN), entre les représentants du MEN et ceux des syndicats. Selon le communiqué du Conseil national autonome de l’enseignement secondaire et technique (Cnapest) destiné à ses adhérents et publié sur son site officiel. Cette rencontre a porté sur l’état d’avancement du dossier se rapportant à la révision du décret exécutif 315-08 relatif au statut particulier des fonctionnaires du secteur de l’’Education. Le communiqué indique que le travail réalisé dans le cadre d’une commission ad-hoc a laissé apparaître plusieurs divergences. Cela a nécessité le recours au premier ministre qui a convoqué une réunion à laquelle ont participé ses conseillers ainsi que les  représentants de la fonction publique, ceux du ministère des finances et du MEN. Au cours de la dite réunion, des réserves ont été émises par la fonction publique et les finances à propos des modifications demandées. Pour l’instant, les syndicats autonomes disent que leurs revendications, notamment celles ayant trait à la  promotion et à la manière dont celle-ci sera attribuée, n’ont pas été prises en considération par les pouvoirs publics et jugent insuffisantes les propositions qui leur sont faites. Face à ce qu’ils considèrent comme une injustice eu égard à ce qui se fait dans les autres secteurs où la promotion est automatique selon des critères bien définis, les syndicats ont décidé de recourir à la grève pour tenter de concrétiser leurs revendications. Répondant au communiqué de leur syndicat autonome, les enseignants du cycle secondaire de la wilaya de Tlemcen affiliés au Cnapest ont, selon un membre du bureau de wilaya, suivi massivement, mardi matin, l’ordre de grève illimitée en attendant de voir ce à quoi aboutira la réunion prévue aujourd’hui.  Constatant que les professeurs avaient décidé de débrayer, les chefs d’établissement ont commencé à libérer les élèves à partir de 8h 10. Seules quelques salles, ici et là, ont accueilli les apprenants pris en charge par des enseignants contractuels qui ont normalement accompli leur travail, du moins durant les premières heures de la matinée. Les lycées se sont donc, peu à peu, vidés et les apprenants se sont dispersés, il ne restait plus que ceux qui habitent loin et qui devaient attendre l’arrivée des bus de transport scolaire pour repartir chez eux. Dans la wilaya,  et en attendant que le taux de suivi définitif soit communiqué d’un côté par le Cnapest et de l’autre par la direction de l’Education, celui-ci oscillerait entre 80 et 87%, selon un membre du bureau wilayal du syndicat autonome. Cette grève qui intervient à un moment crucial de l’année scolaire, à moins de deux mois du baccalauréat, risque de perturber l’avancement des programmes si elle n’est pas jugulée rapidement.                                 

Razen
Mercredi 11 Avril 2012 - 10:50
Lu 1256 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+