REFLEXION

Les 4 vérités du chef de la daïra de Mostaganem

A PROPOS DU RETARD DE LA DISTRIBUTION DES LOGEMENTS

M.Megherbi Abdelkrim, chef de la daïra de Mostaganem, était l’invité du forum de la wilaya, ce jeudi 16 février 2012, pour répondre aux questions de la presse locale.



Les 4 vérités du chef de la daïra de Mostaganem
Le sujet le plus débattu fut sans conteste, le logement, qui ne cesse de provoquer des mécontents et qui lors de chaque distribution ou non distribution, provoque des tensions. La dernière en date,  de l’émeute qui a éclaté  au quartier plateau marine il y a quelques jours. Le chef de la daïra, n’a jamais essayé d’esquiver ou de fuir ses responsabilités, il a expliqué longuement les  nouvelle méthodes de travail, en incluant les comités de quartier pour les opérations de relogement. Il préconise un travail minutieux et bien organisé pour mettre fin à une certaine anarchie, qui est derrière le disfonctionnement du secteur ces dernières années.

 1653 logements menaçant ruine
Ce que les citoyens doivent savoir dit-il, c’est que le recensement a été fait par des commissions mixtes, comprenant des représentants de la daïra, de l’APC et deux représentants de la sureté de wilaya. Ces commissions ont travaillé de janvier 2011, jusqu’au mois de décembre de la même année, quelques 1653 logements menaçant ruine, ont été dénombrés à travers le chef lieu de wilaya. Les quartiers de Tijditt, plateau marine, Tobana, Saint-Jules, Raisinville, Hammou Boutlélis (ex-Beymouth) sont les plus touchés en ce qui concerne l’habitat précaire. Le chef de la daïra tient à rassurer les citoyens et leurs assure que tout se fera dans la transparence. Les opérations de relogement devraient débuter dès que les logements, qui sont en train de voir le jour du côté du bas Mazagran, Kharrouba et Tijditt seront prêts, le taux d’avancement varie entre 50 et 70%. Il faudrait aussi signaler que quelques 13800 demandes ont été déposées entre l’année 1998 et décembre 2011. Pour l’attribution et la distribution du RHP, M.Megherbi tient à faire savoir que se seront les comités de quartiers qui seront associés à ces opérations alors que pour le LPL, ce sera la fédération des quartiers.

« El Kheir rah kayen »
Pour apaiser la tension et l’angoisse sans cesse grandissante de beaucoup de citoyens, qui ont perdu espoir en  leur administration, et qui souvent ont des idées négatives de la daïra, qui à leur avis, ne veut pas leur attribuer de logements. Le chef de la daïra, tient à rassurer que tous les citoyens, qui répondent aux critères, bénéficieront d’un logement décent et que dans ce contexte, il y a un projet de 2760 logements, qui sera réalisé du côté de « Hchem » dans la commune de Sayada, par l’entreprise « COSIDER », qui est capable de relever le défi grâce aux moyens humains et matériels dont elle dispose. Alors que dans le cadre du LPA, quelques 700 logements seront réalisés par AADL (550 logements), l’OPGI (150 logements) et l’agence foncière (50 logements). Il est prévu aussi un autre quota de 1350 logements LPA, les sociétés en charge de ce programme, ont déjà été choisies.

Plus aucune autre baraque ne sera tolérée
Mis à part les bidonvilles « Typhus », des Castors (11 baraques), Sidi-El-Mejdoub (29 baraques) et celui qui est situé à proximité de l’ex-ITE (28 baraques), aucune baraque ne sera tolérée tient à rappeler M.Megherbi, qui souligne que la police de l’urbanisme est à cheval et que les baraques seront systématiquement détruites et leurs occupants traduits en justice. Le chef de la daïra exécute à la lettre les directives du wali et des hauts responsables dans ce domaine.

Le nouveau siège de la daïra sera bientôt réceptionné
Ce n’est plus qu’une question de jours et le nouveau siège de la daïra sera réceptionné car le taux d’avancement a atteint les 90%. Ce nouveau siège permettra aux employés de travailler dans de meilleures conditions vu l’afflux massif des citoyens vers ses services chaque jour. Dans ce contexte, le chef de la daïra, qui affirme recevoir quelques 2000 citoyens par mois estime qu’il faut que chacun sache qu’il n’a pas la baguette magique et que tout vient à point pour celui qui sait attendre car dès l’achèvement des travaux, son administration en collaboration des différents partenaires, ont hâte de procéder à la distribution, c’est un droit garanti par la constitution, tient-il à rappeler. Pour ce qui est du passeport biométrique, la daïra de Mostaganem a été choisie comme daïra pilote et que depuis le début de cette opération, quelques 1193 passeports ont été distribués, une cadence de 80 passeports par jour, il s’estime satisfait de cette opération.

Mihoub
Vendredi 17 Février 2012 - 21:59
Lu 1365 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+