REFLEXION

Les 300 dinars de la honte



Les 300 dinars de la honte
Moul Firma a rencontré, hier, un vieil ami, producteur de lait de vaches. Ce dernier, s’est plaint à Moul Firma des contraintes rencontrées lors de l’achat des aliments pour ses vaches. Pour se procurer, dit-il, une tonne d’aliments, il faut patienter environ une demi-journée devant les guichets de la BADR pour pouvoir payer l’achat. Alors que s’il décide d’acheter l’aliment chez un privé, il devrait débourser, juste, 300 dinars de différence. Alors pourquoi accepter de se faire humilier, si 300 dinars feront la différence.  

Réflexion
Mercredi 12 Septembre 2012 - 23:00
Lu 316 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+