REFLEXION

Les 27 premiers passeports biométriques distribués avant-hier

Avant-hier, lundi 27 février 2012, le chef de la daïra de Mostaganem, a supervisé en compagnie du DAL et du DRAG, l’opération de distribution des 27 premiers passeports à des citoyens de la ville Mostaganem.



Les 27 premiers passeports biométriques distribués avant-hier
L’opération de distribution de ces nouveaux documents, s’est déroulée au sein même de la Daïra, et  a été couverte par la plupart des journalistes de la presse locale et de la radio de Mostaganem. Le premier citoyen, à  avoir eu le fameux passeport biométrique, a été un enfant de trois ans, dénommé Ishak, qui était accompagné de son père, une des particularités du passeport biométrique, c’est que même un bébé d’un jour devra avoir son propre passeport. Il faut signaler, que Mostaganem a été choisie comme daïra pilote pour le passeport biométrique. Depuis le 2 janvier 2011, date du début de l’opération, et ce jusqu’à la date du 27 février 2012, quelques 1493 demandes ont été déposées par les citoyens de la wilaya de Mostaganem, dont 1417 passeports biométriques alors que 76 passeports ordinaires, ont été accordés à des citoyens pour des cas de force majeur, à l’image à savoir : dans le cas des malades, ou en cas de perte pour des citoyens résidents à l’étranger. Pour ce dernier cas, il faudra signaler que les bénéficiaires, ne pourront utiliser ce passeport que pour rentrer au pays dans lequel, ils résident, une fois arrivé, ils doivent se rapprocher du consulat afin de demander leur passeport biométrique. Le passeport biométrique a été imposé par l’organisation de l’aviation civile internationale, le chef de la daïra a estimé que cela va éviter beaucoup de contraintes pour les citoyens algériens, qui se déplacent souvent hors du pays. Durant une certaine période et notamment après les attentats du 11 septembre, beaucoup de nos concitoyens ont souffert d’une certaine discrimination au niveau de certains aéroports, du fait des soupçons qui pèsent sur les arabes dont les sujets d’origine algérienne. Le passeport biométrique, permettra à beaucoup de citoyens de ne plus être humiliés et de voyager sans être trop mis à l’index. Plus de passeports ordinaires à partir du 24 novembre 2014, et à ce propos il y a lieu de savoir, qu’à partir du 24 novembre 2015, la daïra ne délivrera plus de passeports ordinaires. Une des particularités du passeport biométrique, c’est aussi le numéro d’identification national, qui permet au bénéficiaire de renouveler son passeport dans n’importe quelle autre wilaya, en cas de déménagement, il n’aura qu’à présenter son numéro d’identification, son nouveau certificat de résidence, une attestation de travail et une photo récente. La validité du passeport biométrique est de 5 ans, il est fabriqué par le centre national de production du passeport biométrique (CNPPB). M.Megerbi en Algérie, c’est un produit à 100% algérien, Abdelkrim, tient à rappeler aux citoyens, que ce passeport est un document de voyage et non une pièce d’identité et pour cela, il faudrait éviter de le trimbaler partout car il dispose d’une puce invisible à l’œil nu, qui permet le stockage de toutes les données, qui risque de s’user, et du coup cela rendra ce document inexploitable. Les citoyens doivent en prendre soin et les garder jalousement.                    

Mihoub
Mercredi 29 Février 2012 - 11:12
Lu 778 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+