REFLEXION

Les 10 personnalités de l’année 2015 à Mostaganem

Beaucoup d’évènements ont marqué l’année 2015 à Mostaganem et dont les auteurs sont des personnes qui se sont sacrifiées pour mener à terme l’exécution d’une œuvre qui aura des répercussions positives sur leur entourage et sur les citoyens de la wilaya de Mostaganem. Le Journal Réflexion a choisi et classé dix (10) personnalités qui ont marqué par leurs empreintes, durant l’année écoulée, la vie des Mostaganémois.



Beaucoup d’évènements ont marqué l’année 2015 à Mostaganem et dont les auteurs sont des personnes qui se sont sacrifiées pour mener à terme l’exécution d’une œuvre qui aura des répercussions positives sur leur entourage et sur les citoyens de la wilaya de Mostaganem. Le Journal Réflexion a choisi et classé dix (10) personnalités qui ont marqué par leurs empreintes, durant l’année écoulée, la vie des Mostaganémois.

1. Le Wali Abdelwahid Temmar

Réflexion a jugé que le wali de Mostaganem mérite la première place du Top 10 des personnalités qui ont marqué l’année 2015 à Mostaganem. Depuis son arrivée à Mostaganem en août dernier, les citoyens ont vraiment senti le changement dans la gestion des différents dossiers de développement. Ce wali, dès son installation, a ‘’juré’’ d’agir autrement et de mettre le doigt sur la plaie pour un développement durable, en exigeant que du ‘’concret’’. Et effectivement, en quelques mois, M.Temmar a donné un nouveau souffle à une administration locale qui était dans une situation d’immobilisme. A quatre mois seulement à la tête de l’exécutif de la wilaya, Temmar, a débloqué tous les grands projets de développement économique gelés. Ainsi, c’est grâce à ses efforts qu’on aura une gare maritime, un aérodrome opérationnel, deux lignes de chemin de fer, deux zones industrielles à El-Haciane, un théâtre opérationnel digne de ce nom, une chaine hôtelière (Ibis-Sheraton et Marriott), de nouveaux hôpitaux, des CET et pour la première fois depuis 15 ans, la wilaya a distribué plus de 2500 logements.

2. Cheikh Khaled Bentounes

Cheikh Khaled Bentounes n’a jamais cessé de promouvoir ‘’le vivre ensemble’’. Et Mostaganem, sa ville natale, a choisi d’organiser un colloque international sur le thème ‘’contre la violence, le vivre ensemble’’, au cours duquel il a annoncé la création du prix international ‘’Emir Abdelkader’’. Ce prix récompensera chaque année la contribution significative d'une personnalité du pays de la rive Nord et de la rive Sud au développement et au renforcement du partenariat social dans les pays du pourtour méditerranéen.

 

3. Le Ministre Abdelkader Ouali

Abdelkader Ouali, le fils du quartier populaire de Tigditt, est le troisième Mostaganemois à être nommé ministre dans un Gouvernement algérien depuis l’indépendance, après Mustapha Benzaza et Nacer Mehal. Ancien wali et ancien SG du ministère de l’Intérieur, Abdelkader Ouali a eu l’honneur en 2014 d’être le premier adjoint de Abdelmalek Sellal, alors directeur de campagne du candidat Bouteflika à la présidentielle. Ensuite, il fut nommé ministre des travaux publics, avant que le congrès du parti FLN ne le désigne membre du comité central de ce parti.

4. L’avocat Noureddine Bellatrech

C’est l’homme qui créa la surprise et brisa le ‘’mythe’’ de la bipolarisation politique à Mostaganem. Le jeune avocat, Noureddine Bellatrech, du parti Fedjr El-Djadid, a réussi à réaliser l’exploit en arrachant la place de Mostaganem au Conseil de la Nation, jusque-là ‘’squattée’’ par le parti RND. Maitre Bellatrech a obtenu 220 voix contre 124 pour son concurrent du RND, loin devant le candidat du FLN qui n’est arrivé que troisième.

5. La défunte Mme Belghit Yamina

Mme Belghit Yamina est une médecin qui a toujours voulu accomplir le Hadj, jusqu’à ce que Dieu exauce son vœu. Elle effectuera son dernier voyage avec un cœur plein de foi.  Elle décèdera à la Mecque en accomplissant les rites du Hadj, lors de l’accident survenu à Mina et ce, après une courte hospitalisation dans un hôpital de la Mecque

Le défunt musicien Sid Ahmed Benalioua

L’année 2015 a été marquée également par le décès de Sid Ahmed Benalioua ,le chanteur et virtuose de l’ association mostaganémoise « Ibnou Badja » de musique andalouse , décédé le 29 septembre 2015 à Mostaganem , à l’âge de 59 ans.  L’annonce de son décès a enflammé les réseaux sociaux et même après sa mort, beaucoup de gens continuent d’étaler son parcours artistique. Le défunt, était très apprécié, autant pour ses grandes qualités humaines que pour ses connaissances musicales qu’ils mettaient généreusement à la disposition de ses élèves de la classe d’initiation. Avec cette disparition, Mostaganem en berne, perd un artiste chevronné, au talent multiple, qui a beaucoup donné à notre ville. Le journal réflexion avait publié, quelques jours après son décès un portrait rédigé par son ami, Mahfoud Bentriki.

7. Noureddine Benslimane, animateur réalisateur

Noureddine Benslimane, animateur-réalisateur à la radio Dahra, un homme qui s’est distingué durant l’année 2015 par ses multiples actions pour la survie de la culture et le patrimoine mostaganémois. Président de l’association ‘’Misk-Elghanaim’’, membre très actif dans plusieurs associations culturelles et religieuses, il a participé à l’organisation et l’animation de plusieurs festivals culturels et la célébration des journées du Maoulid Nabaoui El-charif ,  et la commémoration   de l’anniversaire  des saints de Mostaganem,  Sidi Saïd, Sidi Mazzouz El-Bahri, Sidi Belkacem , Sidi Lakhdar Benkhlouf, et la gratification des personnalités  de Mostaganem, comme Hadj Mohamed Krelifa, et le Docteur Mohamed Benkhedach. En plus de l’émission ‘’Gaada Wa Ksid’’, de la radio de Mostaganem dont il est l’animateur, où il a invité à son émission des personnalités culturelles et artistiques nationales et locales, l'album photographique de l'émission ‘’Gaada Wa Ksid’’ est partagé par de nombreux facebookers.

8. Abdelhamid Smain, maire de Mostaganem

Depuis son installation à la tête de l’APC de Mostaganem, en remplacement de de l’ex- M. Belmiloud Abdenour, le maire de Mostaganem, Abdelhamid Smain a ‘’soufflé’’ un vent nouveau sur la ville de Mostaganem qui était dans un marasme indescriptible. Il s’est remarquablement distingué par sa simplicité et son rapprochement des citoyens en public et ses sorties médiatiques imprévisibles, très partagées sur les réseaux sociaux. Ce maire se veut être un P/APC proche des citoyens, qui travaille juste pour leur bien-être.

9. Daho Sofiane, inventeur de ‘’Drones’’ miniaturisé

Daho Sofiane, c’est son nom, âgé de 21 ans est un jeune universitaire licencié en Electronique, Electrotechnique et télécommunication, actuellement, il poursuit ses études en première année Master, à l’université Ibn Badis de Mostaganem. Ce jeune au visage juvénile est très bien parti pour avoir pu réaliser un chasseur de ‘’Drones’’ miniaturisé. ‘’Je veux faire quelque chose d’exceptionnel pour mon pays’’ ; c’est sur ces paroles que notre petit génie s’adressa à nous, après s’être invité lui-même à notre rédaction, motivé, plein d’énergie avec une volonté de réussir et accomplir son devoir d’algérien en étudiant afin de réaliser l’objectif qu’il s’est tracé.

La ligue Handisport de Mostaganem


Riad
Mercredi 30 Décembre 2015 - 19:47
Lu 3745 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+