REFLEXION

Le wikileaks "algérien" arrêté par les cyber-gendarmes



Les gendarmes de la section de recherches en criminologie de Guelma ont traité, pour la première fois en Algérie, une affaire de crime électronique, pour laquelle un professeurà l’université du 8-Mai 1945 de Guelma, le docteur H. M. en l’occurrence, âgé de 45 ans, a été arrêté. Ce dernier est considéré comme étant un véritable wilkileaks, du fait d’avoir pu pirater plusieurs mails de chercheurs algériens et étrangers faisant partie du Laboratoire des sciences et technologies de l’information et de la communication de Guelma, recueillant des données qualifiées d’extrêmement confidentielles (télésurveillance et cryptographie) et dont l’accès est strictement réservé à de hauts responsables civils et militaires de l’Etat algérien.

Réflexion
Mardi 19 Mars 2013 - 08:56
Lu 747 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+