REFLEXION

Le wali met fin à la grève de l’entreprise de transport de Tiaret

L’entreprise des transports de Tiaret a failli basculer dans le chaos si ce n’est l’intervention réfléchie de M. Mohamed Bousmaha , wali de Tiaret, lequel après avoir bien exploité les revendications des employés a d’urgence dépêché le directeur des transports en compagnie du secrétaire général de l’union de wilaya , UGTA, qui faudrait-il le rappeler sont entrés en communication avec les représentants des employés , ce jeudi 05 janvier aux environs de 10 h au bureau de la direction générale de l’E.T.T



Une entreprise qui vit dans un climat de confusion quoique les prestations visant le large public restent appréciables et cela en dépit des contestations répétées de certains employés.  Comme il convient de signaler que l’ex directeur général de l’E.T.T M. Hebib Rezag a été mis fin à ses fonctions le 21 juillet 2011 par décret présidentiel en même  temps paru dans le journal officiel n° 41 du 24 juillet 2011, qui ne précise  aucune autre mention définissant le destin de ce directeur général. Par ailleurs, et lors de la réunion des deux émissaires de Mr le wali et les employés, deux points avancés par M. le wali ont été largement suffisants à convaincre les contestataires dont la moitié revendiquent le départ immédiat d’un responsable du personnel lequel joint par nos soins a réfuté toutes les accusations et a exhibé en notre présence des pièces de conviction. En outre, les deux points ont été bien détaillés par M. le wali qui a déclaré officiellement devant l’assistance : « M. le wali a ordonné le gel de toute activité syndicale jusqu’à la désignation du D.G de l’E.T.T par la tutelle ministérielle qui a déclaré que dans les prochains jours, aura lieu la dite désignation. A son tour, le S.G de l’UGTA a exigé le gel des élections de la section syndicale et a avancé qu’il n’aurait jamais accepté qu’une section syndicale divise les employés ; en rappelant que la paralysie des bus de l’E.T.T a duré près de deux heures pour laisser le ronflement des moteurs après l’intervention de M. le  wali gagne les oreilles de certains déstabilisateurs , loin dit-on , et jaloux de cet acquis algérien qui redonne à l’ex RSTA né en 1886 toute sa gloire.                

Abdelkader.Berrebiha
Samedi 7 Janvier 2012 - 11:26
Lu 453 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+