REFLEXION

Le wali et le P/APC de Khemisti face aux citoyens à Tissemsilt

La situation qu’a vécue avant hier la localité de Khemisti a dominé la réunion qui a regroupé le même jour, aux environs de 15h 30, le chef de l’exécutif, le P/APC et les représentants de la société civile.



Cette réunion qui s’est tenue en réponse à l’appel des citoyens qui voulaient exposer leurs problèmes directement au premier responsable de la wilaya s’est achevée sur un sentiment général de satisfaction citoyenne, apprend-t-on auprès des concernés. Des instructions ont été données aux responsables locaux afin de solutionner certains problèmes qui sont de leur compétence, tout en se montrant disposé à étudier ceux relevant de la wilaya. Dans ce sens M. Hattab Mohamed, P/APC de Khemisti, nous a déclaré « avant tout, je remercie les citoyens notamment les sages d’avoir agi d’une manière civilisée évitant la casse et le vandalisme comme choix de revendication, le chef de sûreté de la daïra qui était très communicatif en tentant d’apaiser les tensions des manifestants et pour revenir à cette réunion, je dirai que toutes les revendications ont été transmises dans la transparence la plus totale à monsieur le wali, lequel a montré une grande disponibilité à les écouter et à promettre de trouver les solutions adéquates. Concernant certains points, tel l’eau courante, le problème sera résolu dans peu de temps, nous avons déploré l’absence et le retard de l’ADE dans la prise en charge de ce problème. Quant à l’aménagement urbain, les routes, des fiches techniques vont être dressées et exposées aux responsables dans le but de programmer des opérations dans ce sens. Le logement dont la commune dispose d’un quota de 1500 unités (social et RHP) restera relativement insuffisant, néanmoins d’ici une année on pourra résoudre la moitié des problèmes des habitations précaires de Ain-El-Hamra et pour finir par l’emploi, je dirai que malgré le quota de 592 postes dans le cadre du social, la demande n’est que de 200 postulants. De ce fait, le wali et nous mêmes avons encouragé les jeunes à s’orienter vers les dispositifs créés par l’Etat d’où nous souhaitons l’installation d’antennes relevant de ces organes au niveau du chef-lieu de la daïra afin d’être près de leurs lieux de résidences respectif ». Enfin, il est à préciser que le chef de la daïra, sujet principal de cette « révolte », n’a pas pris part à cette réunion pour des raisons qu’on ignore encore.          

kjhgouguugbb.bmp KJHGOUGUUGBB.BMP  (197.81 Ko)


A. Ould El Hadri
Mercredi 19 Janvier 2011 - 23:01
Lu 343 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+