REFLEXION

Le wali de Tiaret veille personnellement aux travaux de réfection et d’élargissement des salles de prière

Après plusieurs années d’attente, revoilà le lancement des travaux de réfection et d’élargissement des salles de prière de la mosquée « Salah Eddine el – Ayoubi » dont l’architecture serait l’unique sur tout le territoire national.



Le wali de Tiaret veille personnellement aux travaux de réfection et d’élargissement des salles de prière
Et que l’étude après une profonde sélection et analyse a été confiée au bureau d’études présidé par M.Sekouane qui nous a déclaré que ce rêve pieux de collaborer dans cette opération teintée de sens de spiritualité, a été concrétisé, et que le wali, M.Hadj Bousmaha veille personnellement sur ce projet dont les optiques visent à lui redonner un blason d’esthétique digne de grande mosquée, repère de la capitale de l’Etat algérien et des Rostémides, et un simple flair dans le message architectural donne le plaisir d’érosion dans le temps et un voyage spirituel dans les entrailles de la civilisation musulmane, en rappelant que la 1er tranche injectée dans ce projet serait estimée à près de 10 milliards de cts comme il est utile de rappeler que la coupole de la mosquée serait d’une rareté architecturale et dont le diamètre avoisine quelques 25m n’a pas de pair, selon le bureau d’études de M.Sekouane qui ajoute que l’étude va toucher des travaux de réfection et surtout d’esthétique puisque les côtés « Est » et « Ouest » s’illustreront par de grandes arcades pour donner une image esthétique très dominante et œuvrer à l’élargissement des salles de prière, et au-delà de cette conception, ces travaux permettront des accès de secours considérant la capacité d’accueil de la salle de prière pour hommes qui s’ouvre à plus de 1500 fidèles et que celle réservée aux femmes serait de l’ordre de 600. Par ailleurs, la grande mosquée « Salah Eddine el Ayoubi »offre d’autres commodités comme une grande salle de conférence et quelques 4 grandes salles encore vides avec des bureaux comme celui de l’inspection des wakfs et une salle réservée aux femmes qui suivent des cours d’alphabétisation, et selon des sources concordantes, l’association religieuse de la dite mosquée serait en cours de renouvellement ou en attente d’un agrément consensuel, et que les travaux ont connu un arrêt qui serait lié à des problèmes financiers et aussi  de gestionnaires puisque le secteur des affaires religieuses et des wakfs a été secoué par un scandale sans précédent dans les annales de la ville et c’est peut être ce mobile qui a motivé M. le wali à  veiller personnellement aux travaux.

Abdelkader Berrebiha
Lundi 5 Mars 2012 - 11:10
Lu 399 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+