REFLEXION

Le wali de Mostaganem pointe du doigt les responsables d’Ain-Nouissy

Le wali n’a pas raté cette nouvelle visite pour pointer du doigt certains élus et responsables locaux au niveau des communes d’Ain-Nouissy, Fornaka et Beni-Yahi de ne pas jouer le jeu et de travailler dans le flou, mettant le citoyen à l’écart alors qu’il est censé savoir tout sur la gestion de sa commune et les projets dont il a bénéficié car c’est ce même citoyen, qui a choisi ces élus, qui une fois au « pouvoir » lui ferme la porte et le néglige.



Le wali de Mostaganem pointe du doigt les responsables d’Ain-Nouissy
Le chef de l’exécutif a été surpris par l’absence du dialogue entre le citoyen et l’élu, qui est confiné dans une bulle et mis à l’écart alors qu’il doit être mis en avant pour prendre part à certaines décisions, et surtout donner son avis et ses suggestions pour la bonne marche de la commune. Négliger le citoyen, c’est le pousser à la « rébellion » et ce n’est pas par hasard que l’on voit de plus en plus de grèves et de contestations à travers le territoire de la wilaya. Dans la commune de Fornaka, le P/APC a été sermonné par le wali, qui voulait des explications convaincantes sur certaines fuites en avant du premier magistrat de la commune, qui a été « accusé » de duper ces citoyens sachant que l’Etat met à sa disposition les moyens nécessaires pour le développement de sa commune et notamment en ce qui concerne les projets d’utilité  publique. Les problèmes soulevés par les citoyens dans cette commune sont les coupures fréquentes d’électricité, le gaz, les routes et le logement rural. Le wali n’a pas été convaincu par les explications du maire, auquel il a ordonné de s’investir plus dans le langage avec les citoyens et d’être à la hauteur de la confiance placée en lui.  Au niveau des communes de Beni-Yahi et Ain-Nouissy, le wali a déclaré clairement aux élus et notamment aux P/APC de prendre en considération les préoccupations des citoyens et de cesser de les « mener en barque » car cela ne sert à rien et que le citoyen n’est pas dupe car ce n’est qu’en l’associant  à la gestion de sa commune, que l’on pourra le responsabiliser plus et le mettre face aux défis. Le processus du développement ne peut être enclenché à rappeler le wali tant que les élus, continueront à œuvrer pour leur propres intérêts et l’intérêt de certains clans occultes, dont le seul but est de s’enrichir sur le dos du contribuable. Le langage de M.Hocine Ouaddah  a été clair ; le message est adressé à tous les élus ! A bon entendeur, salut !   

Mihoub
Vendredi 3 Février 2012 - 22:07
Lu 872 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+