REFLEXION

Le wali d'oran : «Je tiendrai ma promesse»

DISTRIBUTION DES LOGEMENTS SOCIAUX

Le wali a été catégorique lors des travaux de la 3ème session de l'APW qui se sont déroulés avant-hier matin à l'hémicycle du siège de la wilaya d'Oran n'a pas manqué de déclarer "qu'Oran pour la première fois, un montant de 470 milliards de centimes a été octroyé par les fonds de wilaya au profit de la trésorerie des communes et des citoyens».



Le wali d'oran : «Je tiendrai ma promesse»
Le secteur de la PME-PMI semble le plus indiqué pour stimuler l’emploi et résorber le chômage. A ce sujet, il a affirmé qu’il refuse la manipulation. Il a mis le cap sur le logement. «Je maintiens ma décision, et je tiendrai ma promesse», a-t-il dit dans un message adressé aux habitants de Derb. Il dira qu’au plus tard, le 1er semestre 2013, il éradiquera le problème du logement. «Depuis 1996, la commune d'Oran n'a pas bénéficié de logements sociaux, excepté les opérations de relogement dont celle des Planteurs», a-t-il précisé. Je le dis avec un grand mal, Oran est la dernière wilaya en LSP», a-t-il ajouté. Il a poursuivi: «La wilaya a 13.000 logements, 2.000 personnes dans des terrasses, 800 autres dans les caves. La situation des habitants d’El Hamri, de Derb, de Medioni est lamentable. J’ai fait une autopsie. Plus de 39.000 logements sont en cours de réalisation .En 2012 et 2013, nous nous occuperons de démolitions et des relogements. Mais cela ne veut pas dire qu’en 2012, nous allons procéder à reloger. Ce sera peut-être dans quelques mois ou moins». Le wali a également indiqué avoir demandé de faire des enquêtes au sujet des gens qui construisent illicitement à coup de 10 ou 15 millions. «Je suis déterminé dans cette politique, je démolirai même une villa de 100 milliards», a-t-il dit. Il a abordé plusieurs sujets qui fâchent. L’hébergement des étudiants du supérieur laisse à désirer selon lui. A propos de la promotion immobilière, 100 hectares sont mis à la disposition des promoteurs publics et privés pour leur permettre de mettre en place leurs projets d’investissement, dira le wali. «On n’a pas de problème de terrain du moins jusqu’à 2014», a-t-il fait remarquer. S’agissant du service public, le wali exige une électricité de qualité en 2012. «On va multiplier les postes de transformateurs», a-t-il souligné. Le scannage des registres d’Etat-civil a été achevé, a annoncé le wali. A propos du système continu il dira: «Je n’ai vu dans ce système que des aspects positifs. Il ne s’agit pas de donner à manger aux élèves. Je ne veux pas faire des hôtels de 4 étoiles. Là où il y a des cantines, c’est bien. Là où il y en a pas, des efforts seront faits .Mais ce qui compte, c’est le volet pédagogique», a dit le wali. Mais, il avertit: «La concertation, en ce moment, ne doit pas dépasser l’information. Je ne veux pas que nos enfants soient des cobayes». Il a affirmé qu’il ne veut pas imposer le système continu. Néanmoins, enchaînera le wali, «en 2012, notre objectif est d’atteindre 80% de ce système».
Il a par ailleurs annoncé qu’on a ramené 400 hectares pour la création d’une nouvelle zone d’activité à Oran. La bonne nouvelle: Le programme de modernisation du grand Oran devra être soumis prochainement devant le Conseil du gouvernement. Cette session a été ouverte par le dossier de l’emploi. D’autres dossiers sont prévus tels que la rentrée universitaire, la rentrée scolaire et la solidarité sociale. Des chiffres il y en a eu. Le programme d’aide à l’insertion professionnelle (DAIP) a enregistré 24.717 jeunes recrutés. D’ici le 31 décembre 2011, 30.000 postes seront ouverts en plus de nouveaux placements dans les communes. Lors de son intervention, le directeur de l’emploi, Kessal a souligné «qu’au niveau de 200 entreprises locales, on a eu des échos favorables». Pour le contrat de travail aidé (CTA), 200 jeunes sont recrutés. Ils seront 1.000 jeunes à la fin 2011.Le contrat d’insertion professionnelle (CIP) enregistre 2.034 jeunes. Le contrat de formation et d’insertion (CFI) enregistre 6.980 jeunes. La main-d’œuvre locale dans les entreprises étrangères installées à Oran est de 36.000 jeunes .Ces entreprises sont de 20 nationalités .Les Chinois viennent en tête avec 35 projets. Les Coréens ont le plus d’engouement pour la main-d’œuvre locale: 9.875 jeunes algériens recrutés.

Medjadji H
Samedi 8 Octobre 2011 - 09:19
Lu 459 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+