REFLEXION

Le wali d'Oran somme l’exécutif de respecter les délais de réalisations

Un ultimatum a été lancé aux services communaux pour le démarrage de tous les programmes PCD inscrits ainsi que les programmes sectoriels engagés dans les quartiers de Hai Essabah et Yasmine. Février étant la date limite au terme de laquelle le chef de l’exécutif sillonnera les espaces concernés par les travaux au niveau de cette périphérie populeuse où il est prévu l’extension de la réalisation d’une salle de soins.



L’ouverture des plis du projet a été entérinée le 27 décembre dernier, selon les informations recueillies auprès des  élus, qui ajoutent  que «le service concerné est en phase de jugement des offres reçues avant de désigner l’entreprise réalisatrice et de procéder au lancement du chantier». Quant à la réalisation de la salle de sports, les appels d’offres destinés à cette opération ont été lancés. Hai  El Yasmine, qui compte près de 20 000 habitants, bénéficiera d’un siège de sûreté urbaine. A cet effet, la Direction du logement et des équipements publics (DLEP) affirme que le bureau d’études désigné pour ce projet a «déjà lancé l’étude du sol et un rapport devra être remis à la DLEP le mois prochain». En ce qui concerne l’amélioration urbaine (voirie et éclairage public) dont le coût global avoisine les 25 milliards de centimes, les responsables, lors de leur entrevue jeudi avec le wali, ont estimé à 60% le taux d’avancement des travaux. Alors que celui sanctionnant les projets d’assainissement est à 70%, attestent  les estimations de la Direction de l’urbanisme. Cette opération sera achevée au plus tard fin février 2012. Sur un autre chapitre relevant des 10 opérations inscrites dans le Programme de développement communal (PCD), il est signalé un retard considérable dans le lancement des chantiers. La commune d’Oran, par le biais du responsable du service de réalisation, a imputé cette lenteur «aux procédures réglementaires des marchés publics». Les opérations PCD concernent «la réalisation d’un bureau de poste, d’une antenne communale, d’un foyer pour jeunes, d’un terrain de jeux, la protection des différents quartiers populeux  des eaux pluviales.

Medjadji H
Mardi 7 Février 2012 - 11:22
Lu 327 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+