REFLEXION

Le wali d'Oran met en garde les élus indélicats

"Je suis au courant de vos transactions scabreuses, des détournements, vols et vente des dossiers, je suis au courant de tout! C'est ce qu'a déclaré le wali d'Oran M. Abdelmalek Boudiaf lors de la présentation du bilan annuel de la commune d'Oran qui s’est déroulé dernièrement à la salle de spectacle Es Saada ex le colisée en présence des représentants de la société civile et de l'ensemble des autorités compétentes de la wilaya d'Oran.



Le wali d'Oran met  en garde les élus indélicats
Dans son intervention, le maire, M. Hassam Zineddine, avancera: «La priorité a été donnée au développement de la ville et au travail de proximité ». La 2ème capitale du pays a besoin d’une attention particulière, du fait que d’importants projets ont connu le jour et le problème épineux du logement commence à se résoudre avec la formule des pré-affectations». Le bilan présenté relate l’installation d’appareils de chauffage dans les écoles et leur restauration, la réalisation d’espaces verts et de terrains de jeux pour enfants, l’aménagement de la ville, la numérisation des actes de naissance, de mariage et de décès, l’achat des bennes-tasseuses pour les  enlèvements  des décharges ménagères sauvages , d’ordures qui étaient stockées dans l'ensemble des quartiers à grande agglomération de la ville d'Oran . Selon le bilan, l’éclairage public de la ville d’Oran est passé de 27.000 points lumineux à 37.000, en l’espace d’une année, sans compter l’installation de plaques directionnelles lumineuses et le ravalement des façades des immeubles. Il y a lieu de signaler, dans ce contexte, que 500 immeubles sont concernés par ce ravalement. Après avoir été entièrement mises aux oubliettes, les activités sportives et culturelles ont, quant à elles, connu un important développement à la faveur des riches programmes qui ont été concoctés l’été dernier et au mois de Ramadhan avec une  enveloppe financière de 07 milliards consacrés pour le festival du Rai qui s'est déroulé au théâtre de verdure le mois de juillet dernier car cette année, c'est 20 milliards de centimes qui vient d'être dégagée par le budget de l'exercice 2011/2012 et sera consacré pour les festivités culturelles  programmées dans la ville d'El  Bahia.  
 
Le wali : «C’est moi qui gère », le nombre de 30 délibérations est insuffisant pour une commune métropolite"
Dans son intervention, le wali, M. Abdelmalek Boudiaf, a demandé  que cette louable initiative de présentation de bilan semblable à celle de l’APC d’Oran se généralise dans l’ensemble des communes de la wilaya d’Oran. «Je demande aux chefs de daïra et aux présidents des APC, d’inviter les représentants de la société civile et les associations  de présenter leurs bilans. Les citoyens peuvent vous aider en donnant leur avis», a-t-il indiqué. Revenant sur le bilan de l’APC d’Oran, le wali a signalé que, pendant l’exercice 2010, le nombre des délibérations était très insuffisant dans une commune métropolite: 30 au total. «En 2011, il y a eu 144 délibérations. C’est aussi la première fois à Oran que les crédits alloués au plan de développement communal (PCD) ont été consommés. Ce qui est positif et encourageant. C’est une question d’hommes et de volonté. Oran a besoin d’un assainissement et d’une mise à niveau. Le terrain était grippé et des entraves il y  en a eu, mais cela ne nous a pas empêché  d’avancer. Des équipements étaient à l’arrêt, telle la mosquée Ibn-Badis dont les travaux vont démarrer incessamment, ou encore le Palais des congrès», a précisé le wali qui a révélé au passage la situation de l’hôtel Châteauneuf dont le dossier a été volé de l’APC. «Lorsque les services de l’APC ont voulu lancer les travaux, ils n’ont pas trouvé de dossier au niveau du bureau d’études. Vous volez, vous brûlez, vous vendez des dossiers. Je suis au courant de tout, mais cela ne nous empêchera pas d’avancer. C’est moi qui décide. Plusieurs problèmes ont trouvé solution et de nombreux projets nous attendent. Des projets que nous réaliserons de manière scientifique», a déclaré le wali qui a indiqué que la ville d’Oran a reçu, en 2011, la visite de quatorze millions de visiteurs.

39.000 logements sont en voie de réalisation
«Le programme de développement de la wilaya est en marche et le visage de chacune des daïras a changé, alors qu'elles donnaient l'impression de douars. 39.000 logements sont en voie de réalisation. J’ai appris ce matin (jeudi) que des habitants de Cheklaoua sont sortis à la rue pour réclamer des logements. Ils ont même barré la route. Cette animation locale n’a pas sa raison d’être. Pour l’instant, je n’ai pas de logements prêts à être attribués. Il existe un programme ambitieux et les travaux de construction sont en cours. Il faut patienter. Oran n’a pas bénéficié de programme de logements sociaux depuis 1996, elle accuse un retard considérable que nous sommes en train de rattraper. Nous venons de signer un contrat de gré à gré avec les Chinois pour la construction de 4.600 logements sociaux», a révélé le wali.
Revenant sur les inondations qui ont eu lieu lors des dernières averses, le wali a indiqué qu’une enveloppe financière de quatre milliards de centimes a été dégagée pour la réalisation d’avaloirs. En 2010, 2.000 avaloirs ont été réalisés durant ces derniers  jours.

Medjadji H
Mercredi 21 Décembre 2011 - 11:40
Lu 568 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 21-01-2017.pdf
2.5 Mo - 21/01/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+