REFLEXION

Le verdict est attendu pour cette semaine en Grande Bretagne.

L’inculpation d’un irakien pour assassinat de deux sœurs Algériennes



Le verdict est attendu pour cette semaine en Grande Bretagne.
La chambre des Lords en grande Bretagne a condamné un homme de nationalité irakienne pour le délit d’assassinat avec préméditation de deux sœurs de nationalité algérienne, Yasmine et Sabrina Larbi Chérif, au mois de septembre 2008.

La chambre des Lords relevant du tribunal de Birmingham, s’est réunie dans une audience avant-hier pour statuer sur une affaire de meurtre odieux, commis par le nommé Mohamed Ali , âgé de 29 ans et qui porte la nationalité irakienne.. Dans cette audience, le représentant du ministère public a confirmé que l’assassin a utilisé pour commettre son crime, trois poignards différents l’un après l’autre au moment des faits, pour ne laisser aucune chance de survie aux victimes qui se sont marrées dans leur sans. Yasmina, la victime aînée a été poignardée de plusieurs coups sur l’ensemble de son corps, y compris de coups fatals au niveau du cou et de la tête, lui causant une blessure mortelle qui l’a complètement vidé de son sang. Quant à Sabrina, moins âgée que sa sœur aînée, à peine 22 ans a subi le même sort. L’assassin, après son forfait a déplacé les deux corps inertes complètement ensanglantés du salon vers l’une des chambres à coucher du lieu ou s’est passé le crime. Dans ce réquisitoire, il a été mis en exergue que les deux victimes ont été provoquées sexuellement au début de l’année 2008, lesquelles ont déposé plainte auprès de la police, pour enfin voir l’une des deux victimes en l’occurrence Yasmine retiré sa plainte plus tard. Selon les différentes séances de cette audience, il s’est avéré que la victime Yasmine était en relation intime avec l’assassin depuis 2006, qui fut s’évaporée par une séparation entre le couple, engendrant comme conséquence deux illégitimes grossesses et deux avortements. Aussi, la presse qui a rapporté ce crime dans le détail, du début jusqu’à la fin, a raconté que la mère des deux victimes n’a pu suivre le procès en totalité et était dans l’obligation de quitter la salle vue son impuissance d’écouter tous les détails machiavéliques de cette affaire. Juste après la séparation, les deux sœurs vivaient ensembles à Birmingham, l’aînée travaillait comme traductrice, alors que la cadette étudiait à l’université de langue. Les parents, quant à eux habitent dans la banlieue de Londres pendant plus de dix ans. Après l’accusation par la chambre des représentants de l’assassin, le verdict a été reporté à la fin de cette semaine pour la condamnation finale et méritoire du criminel, qui se trouve entre les mains de la justice après avoir été arrêté deux jours seulement après son forfait.

. .
Mardi 26 Mai 2009 - 00:45
Lu 454 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+