REFLEXION

Le transport scolaire toujours défaillant à Tissemsilt

Tout en sachant que l’Etat a toujours réservé les fonds nécessaires pour améliorer un tant soit peu les conditions de scolarité aux élèves des différents paliers au niveau de la wilaya de Tissemsilt notamment le transport scolaire, il est tout de même évident de relever que beaucoup de travail reste à faire dans ce sens et c’est ce qui a été d’ailleurs confirmé par le premier responsable du secteur lors d’une conférence de presse tenue dernièrement pour donner au détail les chiffres, les réalisations et les prévisions du secteur.



En effet, on a tellement évoqué le problème du transport scolaire et les difficultés des écoliers quant à leurs déplacements respectifs à leurs établissements au point de dire que le sujet s’est banalisé par le temps, les chiffres sont là et la réalité défie la langue de bois, et si la prise en charge en 2013 n’était assurée que par seulement (145) bus au niveau de la wilaya et ne pouvaient en aucun cas satisfaire les déplacements des milliers d’écoliers, le conférencier a affirmé que le secteur dispose pour le moment de 159 bus mais les besoins sont de l’ordre de 184 bus accusant un déficit de 25 bus, la couverture au niveau de la wilaya est de l’ordre de 30% et encore il faut compter sur leur disponibilité puisqu’on a remarqué par endroits la défaillance du transport scolaire par le simple motif de l’absence d’un chauffeur ou par le nombre réduit des transportés et parfois et tout  simplement parce que le bus est utilisé pour d’autres fins ce qui  contraint à chaque fois des dizaines voir des centaines d’élèves des zones enclavées et au milieu de ces trous perdus de l’Algérie profonde.  il y a parmi ces gamins qui ont déjà quitté l’école conséquence d’une longue accumulation de déconvenues et de pauvreté, les plus persévérants sont contraints à prendre le risque quotidiennement en parcourant des kilomètres à pieds longeant des routes nationales au grand trafic s’exposant à un vrai danger en se levant tôt pour rallier leurs établissements et par défaut de transport scolaire, ils font des kilomètres pour y arriver en empruntant ces routes au trafic dense et dangereux.  Une situation qui n’était pas sans faire bouger la population à plusieurs fois où les parents d’élèves tiennent à rappeler aux responsables qu’il s’agit de la vie de leurs enfants et qu’ils « responsables » ne peuvent être loin de cette fâcheuse situation qui ne leur échappe pas malgré le fait que la wilaya avait bénéficié dernièrement de quelque 20 bus de la part du ministère de la solidarité nationale que les responsables avaient distribué  sur 14 communes de la wilaya.

A.Ould El Hadri
Mercredi 27 Mai 2015 - 18:11
Lu 119 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+