REFLEXION

Le tourisme dans tous ses états à Mascara

Le secteur du tourisme a été mis en revue par un bureau d’étude dans un schéma directeur de développement. Lors de son intervention, le directeur du bureau d’étude a mis a nu les points négatifs enregistrés dans ce secteur.



Mascara, une région qui a des potentialités thermales importantes, des sites historiques et culturels qui ne sont pas valorisés et pourtant le tourisme est de nos jours une industrie qui permet aux citoyens de vivre, et pour la réussite de ce créneau il faut l’aménagement des zones d’expansion en particulier dans la ville de Bouhanifia qui mérite l’aménagement à l’instar  de certaines de ses zones non exploitées. Dans cette ville dite thermale, l’hôtellerie ne présente pas les qualités requises et les prestations  sont inexistantes. La région de Mascara qui possède pour le moment deux auberges de jeunes, 2 restaurants classiques, quelques restaurants de qualité tout juste moyens qui sont exploités par des gens  qui n’ont rien de professionnel  et ne peuvent faire face dans l’immédiat à un tourisme classique. Pour le développement de ce secteur, il faut disait le bureau d’étude, des agences touristiques qui organisent des excursions, qui  forment des guides touristiques, qui font de la publicité pour les lieux touristiques et historiques ce qui peut attirer le citoyen, les gérants des hôtels ne cherchent pas à faire rentabiliser leurs établissements, pas de publicité, ils se contentent des quelques curistes qui passent seulement  la nuit. Les citoyens algériens dont le niveau de vie  vient d’être amélioré grâce à la valorisation de leurs situation pécuniaire et dont la plupart sont véhiculés et qui n’ont pas trouvé de lieux adéquats pour s’épanouir avec leurs familles préfèrent se rendre à l’étranger. Le directeur du tourisme donne un détail sur cette étude qui fait partie du schéma directeur national et dont chaque direction de wilaya détermine sa politique suivant le schéma qui convient à la wilaya.
Celle de Mascara tourne autour de quatre phases qui sont le diagnostic et la prospection, les enjeux du développement et l’aménagement touristique, le projet d’aménagement touristique, le programme d’application du schéma directeur. Ces variantes au développement permettent d’améliorer les taux d’occupation des infrastructures existantes qui sont mal gérées, de trouver les moyens à mettre en œuvre pour attirer le touriste étranger dans la région, de créer les moyens manquant comme le transport vers certaines zones touristiques comme El Merdja (Bénian), Sidi Kada et d’autres lieux non encore exploités malgré l’existence de potentialités touristiques, et la mise en place d’outil moderne pour le management. Mascara avec ses forêts et ses reliefs montagneux peut intéresser le touriste, sachant que des sites archéologiques ne sont pas encore exploités et peuvent intéresser des chercheurs étrangers si le côté publicitaire est mis en valeur, voir la marmalla (sablière) de Tighennif où fût découvert l’homme de Palikao (Mauritanicus) et les ossements d’animaux préhistoriques, le site d’El Benian, d’autres sites à Bouhanifia et Sig. L’étude faite peut servir de base à l’avenir pour l’amélioration du secteur du Tourisme et encourager le développement de l’artisanat dans cette wilaya si  riche.

B.Boufaden
Lundi 30 Janvier 2012 - 11:12
Lu 597 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+