REFLEXION

Le taleb et le médecin



Du temps de la mission cubaine à Mostaganem, un taleb se présente au service des urgences de l’hôpital «Che Guévara» avec une plaie au pied. Après consultation, le médecin décide une amputation du fait que le patient présentait un début de gangrène. Au su de la triste nouvelle, le patient s’était mis à balbutier des versets coraniques. Ne comprenant pas ce que celui-ci disait, le médecin demanda alors à l’infirmier de traduire. Ce dernier lui fit comprendre «le patient est un taleb. Il récite des versets coraniques pour vous empêcher, par influence, de l’amputer». Et le médecin de répondre au table : «Si toi tu es taleb, moi je suis médecin et taleb. Alors moi décider couper le pied!».

. .
Dimanche 21 Février 2010 - 10:45
Lu 484 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+