REFLEXION

Le simple fait pour un homme de toucher sa femme annule-t-il les ablutions ?



Selon l’avis des hanafites, le seul fait pour un homme de toucher une femme (et inversement) n’a pas d’effet sur la validité des ablutions. (Il convient de rappeler que les oulémas sont pratiquement unanimes pour considérer qu’il n’est pas permis à homme de toucher une femme étrangère (sauf en cas de nécessité reconnue comme telle à la lumière des références musulmanes). De même, une femme n’a pas le droit de toucher un homme étranger (sauf en cas de nécessité)…)
Selon le rapport le plus correct chez les châféïtes (suivant ce qu’affirme An Nawawi (rahimahoullâh)), le contact direct entre la peau  d’un homme et celle d’une jeune fille (qui a atteint un stade de maturité tel qu’elle devient désirable) ou d’une femme étrangère a pour effet d’annuler les ablutions, aussi bien celles de la personne qui touche que celle qui est touchée, et ce, que ce contact se fasse avec désir ou non, volontairement ou non.
Selon l’avis des mâlékites, le contact (direct ou au travers d’un mince voile) entre un homme et une femme qui ne sont pas mahrams n’annule le woudhoûque s’il est accompagné de désir ou s’il a pour but la prise de plaisir. D’après Ibn Rouchd (rahimahoullâh), la seule exception à cette règle concerne le baiser, qui lui rompt systématiquement les ablutions, qu’il soit accompagné ou non de désir. Il est à noter que, selon les mâlékites, cette règle ne s’appliquerait qu’en cas de contact entre, d’un côté, quelqu’un ayant atteint l’âge de la puberté et, de l’autre, une personne étant parvenu à un stade de maturité tel que celui qui la touche éprouve du plaisir d’elle.
Pour ce qui est hambalites, il y a trois opinions différentes qui sont rapportées d’eux sur cette question : Chacune d’entre elle va dans le sens de l’un des avis déjà cité (pour les hanafites, châféites et mâlékites). La plus connue cependant est celle qui est proche de l’avis des mâlékites. (Synthèse rédigée essentiellement à partir des références suivantes : « Al Madjmou' », « Bidâyat oul Moudjtahid », « Dars Tirmidhi », « Al Fiqh oul Islâmiy » et « Al Moufassal fî Ahkâmil Mar’ah »).
 

Réflexion
Mercredi 27 Mai 2015 - 14:56
Lu 1606 fois
ISLAMIYATE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+