REFLEXION

Le sénateur et la médecine



Le sénateur et la médecine
Un sénateur du tiers présidentiel, dont l’enfant a décroché le baccalauréat, tente depuis des semaines de l’inscrire à la Faculté de médecine. Peine perdue puisque la note obtenue est très en deçà du seuil obligatoire. Qu’à cela ne tienne, le parlementaire a finalement fait intervenir un diplomate en poste dans le nord de la France afin de lui régler ce problème. Aux dernières nouvelles, il aurait décidé de mettre entre parenthèses son statut de sénateur pour s’installer en France et encadrer la carrière du futur médecin.

Réflexion
Samedi 3 Septembre 2011 - 10:47
Lu 321 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+