REFLEXION

Le séisme électoral

LA CONFECTION DES LISTES DES PARTIS CONTESTEE PAR LES CITOYENS ET LES REDRESSEURS DU FLN SUR DES LISTES INDEPENDANTES

On le savait déjà, la classe politique algérienne est en complet déphasage avec la société. Les citoyens pointent du doigt les responsables des partis politiques. Ces derniers considèrent que les listes emmenées par des anciens députés et ministres ne feront pas mieux qu’en 2007.



Le séisme électoral
Ces listes  «Concoctées sans l’aval  de la base militante des partis au sein de chaque wilaya et  n’ayant pas jugé utile de mettre sur pied une commission de candidatures, ces  listes vont sonner le glas de plusieurs partis qui se voient  « grands » et crient aux changements et la démocratie en Algérie. Les responsables de cette mascarade, ont tourné le dos  aux citoyens et aucun responsable  de bureau  de wilaya de ses  partis « fantoches »  , censé défendre l’intérêt  du développement de sa wilaya ne s’est plié aux appels des électeurs .La preuve, le  choix des candidats  à été cautionné  par le copinage et le clientélisme, et  bien sur,   le dernier mot revient à « Chkara ».Cette manière de faire sera à la fois sanctionnée par un vote sanction et la défection de nombreux  citoyens  obligés de jeter l’éponge», affirment de nombreux  algériens  qui parlent d’un séisme.

LES MILITANTS DU RND CONTESTENT LES LISTES  
Des élus et  des militants  du Rassemblement national démocratique (RND) de plusieurs  régions  du pays  sont en colère à cause de la confection des listes des candidats aux législatives du 10 mai prochain. A Batna , les membres du bureau de wilaya du parti, demandent à Ouyahia de revoir cette liste, dans un communiqué diffusé vendredi. Les rédacteurs du communiqué accusent le coordinateur de wilaya « d’avoir placé ses proches collaborateurs et de marginaliser les compétences » locales du parti. Ils lui reprochent aussi « l’exclusion de plusieurs régions dans la sélection des candidats ». Les signataires de ce document mettent en garde contre les conséquences d’un tel choix .Outre Batna, la contestation des listes de candidats avait secoué la base militante du RND dans les wilayas d’Annaba, Illizi et Tamanrasset. À Annaba, et Mostaganem, les militants ont brandi la menace d’une démission collective en signe de contestation des conditions d’établissement de la liste des candidats à l’APN. Cette grogne ne semble pas pour autant perturber Ouyahia. Selon une source proche du parti, ce dernier « n’a pas l’intention de réviser les listes ».

BELKHADEM ENTRE LE MARTEAU ET L’ENCLUME
Une réunion du BP, tenue samedi dernier, a failli tourner au vinaigre à cause de la rumeur  qui  fait l’objet  d’une interdiction aux ministres et aux membres du bureau politique de se présenter à la députation. Le SG du parti, Abdelaziz Belkhadem, avait toutes les peines du monde à maîtriser la rencontre. Des cris de colère fusaient de partout. Ainsi  le black-out instauré par la direction n’est pas pour arranger les affaires du parti, car cette annonce  ne serait qu’une rumeur pour déphaser la base militante  et les redresseurs en colère  , la vérité c’est que la majorité des membres du bureau politique, les ministres et les responsables des mouhafadhas seront portés en tête de liste dans les différentes circonscriptions du pays  à l’exception de Si Afif et  Abdelaziz Ziari,  rapportent  des  sources  proches d la direction du parti . Plusieurs militants et cadres du FLN ont contesté les  contradictions des premiers responsables du FLN et la discrimination de certaines personnes favorites par la base.  certains mécontents se sont présentés comme candidats indépendants  et d’autres ont démissionnés du rang du FLN.

LES REDRESSEURS DU FLN PRESENTERONT DES LISTES INDEPENDANTES
La décision a été prise ce dimanche après-midi. Le Mouvement de redressement et d’authenticité du FLN a décidé de présenter des listes indépendantes aux prochaines élections législatives. Il n’y aura pas de listes communes entre les deux ailes de l’ex parti unique. « Il n’y a eu aucun contact entre Belkhadem et moi depuis quatre jours », a précisé ce dimanche à TSA Salah Goudjil, le chef des redresseurs. Avant d’ajouter : « nous ne pouvons plus attendre Belkhadem. Nous déposerons aujourd’hui des listes indépendantes ». De report en report, la rencontre de la dernière chance entre Salah Goudjil et Abdeziz Belkhadem n’a donc finalement pas eu lieu. Certains redresseurs, comme Abdelkrim Abada, se sont démarqués de cette initiative de rapprochement entre les deux tendances du parti, accusant même Belkhadem de vouloir gagner du temps pour déstabiliser les redresseurs. Mais Goudjil ne confirme pas ces reproches. « Je ne sais pas si Belkhadem voulait gagner du temps ou non. Une chose est sûre : on dévoilera tout plus tard », explique t il. Pour lui, les redresseurs  « n’ont rien perdu ». « Nos listes sont prêtes. Nous n’avons pas attendu le feu vert de Belkhadem pour les établir ». Goudjil est convaincu des chances de ses candidats. Notre interlocuteur a refusé de révéler les noms des candidats. Il a seulement précisé qu’aucun ministre redresseur « ne sera sur les listes ».  Du côté  du FLN, une réunion du bureau politique se tenait encore ce dimanche après-midi pour finaliser les listes du parti.



Riad
Lundi 26 Mars 2012 - 10:37
Lu 506 fois
A LA UNE
               Partager Partager


1.Posté par kaddour le 08/04/2012 23:19
vous votez ou non ,il y aura L'APN et vous n'etes meme pas considéré comme un chaab,plutot des indigènes .Essayez de construire une baraque et vous aurez vite un logement.C'est ça la politique de l'indigenat .Pauvre peuple de la honte.
MAIS SOUVENEZ VOUS BIEN DE CET ADAGE:
LE MONDE NE SERA PAS DETRUIT PAR CEUX QUI FONT LE MAL,MAIS PAR CEUX QUI LES REGARDENT SANS RIEN FAIRE.

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+