REFLEXION

Le secteur se limite au strict minimum : La culture en hibernation à Sidi Bel Abbès !?

La ville de Sidi Bel Abbès qui a de tous temps rayonné par ses activités culturelles et les initiatives des associations de théâtre, de folklore et de musique vit depuis au moins trois années dans une léthargie sonnante et trébuchante.



A l’exception des festivals de théâtre,de danse populaire et de rai ou encore des échanges entres wilayas programmés chaque année par le département de KhalidaToumi, les responsables de ce secteur se limitent au strict minimum en s’occupant plutôt de l’administration que de l’encouragement des initiatives artistiques et culturelles. Il y a un peu plus de trois ans la direction de la culture a occupé une place de choix parmi les directions de l’exécutif avec des projets dont une partie a été livrée et une autre envoyée aux calendes grecs.A cette époque la direction de la culture a réceptionné une grande maison de la culture, une cinémathèque, un nombre important de bibliothèques.D’autres projets étaient inscrits à l’image d’un grand zénith, d’un musée  botanique et de la réhabilitation du théâtre de verdure.Depuis presque trois années hormis la réhabilitation de trois salles de cinémas qui est encore à la traine aucun projet n’a démarré et leur sort demeure inconnu. Face à cet état de fait plusieurs lectures sont possibles.On évoque le fait que le ministère de la culture boude la wilaya de Sidi Bel Abbès.Si les projets inscrits avaient été bien défendus on serait actuellement en phase de les réceptionner et en demander d’autres. Le wali qui a relevé un constat amer sur la consommation des crédits et le retard dans la réalisation des projets n’a jamais évoqué les projets inscrits et non lancés. Dans le secteur de la culture tant sur le plan des activités que sur celui des infrastructures, la machine semble à l’arrêt et pourtant c’était le département le plus dynamique.Que se passe-t-il ? Où sont passés les projets ? Pour le moment on se limite à des questions pour peu que la direction de la culture daigne communiquer sur les raisons de cette hibernation.

D. M
Dimanche 2 Juin 2013 - 09:13
Lu 116 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+