REFLEXION

Le salaire mesquin d’un sénateur



Avec un salaire trente fois supérieur au SNMG, des prêts bancaires sans intérêts, des primes pour le logement, le véhicule, les déplacements et autres avantages qui feraient rêver un «pauvre» «malheureux», les anciens  sénateurs ministres, veulent plus encore. Après la bataille perdu  au FLN de Saïdani, une  autre  bataille commence dans la sphère du sénat  et Abdelkader Bensalah  devra trancher et chercher l’astuce pour  satisfaire ses anciens camarades du RND et du FLN . Les enchères ont déjà commencé : choisir entre leur retraite et le salaire  mesquin du sénateur qui ne dépasse pas les 290 000 dinars et les miettes des ministres retraités qui touchent plus de 380 000 dinars par mois. C’est un secret de Polichinelle : à l’approche de la présidentielle,  les courtiers commencent à hurler pour se faire  entendre .Qualifiée d’immorale, voire de délit de corruption, une pratique revient au-devant de la scène pour mettre à nu les tentations de ceux qui veulent soutenir un candidat au profit d’un autre candidat .Et ce n’est point le nerf de la guerre qui manque dès qu’il s’agit de gros intérêts. Comme le principe du “tout se vend”, celui du “tout s’achète” fait fureur en politique pour accéder aux privilèges .Messieurs les sénateurs et ministres prenez conseille d’un simple citoyen dont le salaire ne dépasse pas le SMIG : « Messieurs, prenez l'exemple du Président Uruguayen modèle en termes de modestie, moralité, qui offre ses propres indemnités aux œuvres de charité, habite sa propre maison, évitant les luxueux hôtels aux frais du contribuable. »

Riad
Dimanche 27 Octobre 2013 - 10:27
Lu 118 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+