REFLEXION

Le ridicule ne tue pas, mais ….



Comme toujours, notre cher Saadi s’affichera avec ses anciens maitres et tous les Algériens le savent sauf quelques uns en mal de crédibilité le soutiennent dont son fils qu’il prépare à lui succéder à la tête du RCD devenu coquille vide après le départ de la majorité des militants et des cofondateurs. Voila-t-il qu’il vise plus haut, puisqu’il sera présent à l’anniversaire des attentats du 11 septembre, et quémandera surement une entrevue avec Obama. Ne trouvez vous pas que c’est bizarre, voila un président d’un parti qui règne depuis 23 ans sans partage et qui dans ses discours parle d’alternance et de démocratie reprochant aux autres de s’accrocher au pouvoir. Si les hommes sont mortels, la mémoire collective est immortelle et personne n’oublie, car notre cher Sadi n’a retenu aucune leçon et a oublié que ce peuple Algérien toute composante confondue, qu’il soit Kabyle, Chaoui, M’zabi, Tergui, ou Arabe, a forcé l’admiration et le respect de tous les peuples y compris celui des USA, par sa victoire contre l’oppression et la tyrannie d’une puissance coloniale. Les révolutionnaires qui se sont sacrifiés, pour l’indépendance, l’on fait uniquement pour l’amour de Dieu et pour que vive une Algérie libre et personne ne mandate personne, pour représenter l’Algérie car quoi que l’on dise jusqu’à preuve du contraire elle a un président et un gouvernement. Said Sadi aujourd’hui, fait plus penser à un dictateur en puissance qu’à un démocrate esseulé. Il espère pouvoir imposer au peuple algérien sa politique régionaliste en faisant le porte à porte des nations. Mais toutes les démarches politiques de ce cher Sadi sentent le relent de la traitrise. Oui, à la liberté d’expression mais pas avec autant de mensonges, M. Sadi que vous enrobez d’un soit disant amour patriotique et charnel qui n’est rien d’autre que de l’hypocrisie car le peuple n’est pas dupe. Il est regrettable que vous soyez atteint de cette impulsion extérieure d’où l’influence de ses patrons d’outre mer hostiles à l’Algérie, dont vous aimez vous retrouver en leur compagnie sur les plateaux de télé pour être ridiculisé. Pour finir, vous vous rendez aux USA pour dénoncer le terrorisme, alors que dans un passé proche vous aviez fait alliance avec Ali Benhadj pour miner la CNCD. Réflexion faite, on dirait que ce cher Sadi s’est trompé de société lui qui a toujours demandé à ce que l’on vote pour lui, alors que les différents scores réalisés par son parti lors des consultations électorales précédentes n’ont pas suffit à le rendre plus ridicule qu’il ne l’est déjà, mais comme dit l’adage arabe : Si tu n’as pas honte, fais ce que tu veux. Au faite connait-il vraiment ce qu’est la honte, un question à lui poser vous ne pensez pas !

Benyahia Abdelkader
Dimanche 11 Septembre 2011 - 09:56
Lu 1012 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+