REFLEXION

Le retour aux affaires par la grande porte



De source fiable, l’on a appris qu’au niveau d’une wilaya de l’Ouest du pays, l’ex-chef de cabinet mis à la retraite par décret présidentiel, garde toujours les privilèges du poste qu’il occupait auparavant. C’est ainsi, après avoir été admis à faire valoir ses droits à la retraite, cet ancien chef de cabinet aurait persuadé le wali de le réintégrer comme son conseiller personnel. Chose faite. Il garde les deux véhicules dont il disposait avant et les privilèges qui vont avec. Intelligent non… ! Il faut avoir vraiment du caractère et une énorme capacité de persuasion pour arriver à convaincre un responsable au rang de wali pour qu’il daigne accepter une proposition pareille. En tous cas, c’est certainement ses compétences et sa connaissance des dossiers, qui a laissé le premier responsable de cette wilaya de se laisser convaincre.

Réflexion
Mercredi 23 Mars 2011 - 23:01
Lu 332 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+