REFLEXION

Le recours à la médecine traditionnelle s’impose à Tissemsilt

EN L’ABSENCE D’UNE PHARMACIE DANS LA REGION DE BENI CHAIB

Cela fait très longtemps que les habitants de plusieurs douars, éparpillés à travers la commune de Béni Chaïb à une quarantaine de km au Nord-ouest du chef-lieu de la wilaya de Tissemsilt à l’exemple des douars de Sidi-Boudouma, El M’sarir, El Msatria et Béni Ghalba souffrent du manque d’une couverture médicale répondant aux moindres besoins d’un malade.



En effet, les habitants de ces douars évoquent notamment l’inexistence d’une agence pharmaceutique au niveau de toute cette région où ils se trouvent perpétuellement contraints de recourir à la médecine traditionnelle, certains précisent que pour se procurer les médicaments prescrits par le médecin, c’est toute une gymnastique qu’il faut faire, d’abord, il faut se procurer du transport et ensuite débourser  une grande somme d’argent  pour la course,  voire plus quand la distance est longue et avec tout ce désagrément, il faut espérer en fin de compte trouver les médicaments. «Nous sommes vraiment lassés de cette vie moyenâgeuse, l’absence d’une pharmacie nous prive d’une importante partie de la couverture médicale, cette défaillance nous a été malheureusement fatale dans plusieurs cas », se lamente un citoyen qui précise que leur souffrance ne fait qu’endurer. En somme, cette situation invite les responsables concernés à la concrétisation en urgence du projet d’une pharmacie que les habitants de cette partie de la wilaya n’ont pas cessé de réclamer. 

A.OULD EL HADRI
Dimanche 4 Mai 2014 - 10:57
Lu 161 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+