REFLEXION

Le rapport médical ne révèle aucune agression sexuelle : Un 7éme terroriste s’est repenti à Mostaganem



Le rapport médical ne révèle aucune agression sexuelle : Un 7éme   terroriste s’est repenti à Mostaganem
Un septième repenti vient de se rendre auprès du CTRI de Mostaganem, en cette fin de semaine, apprend-on de source bien informée. Il serait originaire du quartier populaire de Tigditt à Mostaganem.

Ainsi, après les six premiers qui se sont livrés auprès des différents services de sécurité, dont un au niveau de la brigade de gendarmerie de Sayada, et les cinq autres au niveau du CTRI, ce septième terroriste vient de se livrer à son tour pour pouvoir bénéficier des dispositions contenues dans la charte de la réconciliation nationale prônée par le président de la république. . Par ailleurs, la même source nous affirme tout le contraire de ce qui a été rapporté concernant l’information faisant état d’agressions sexuelles sur l’un d’eux, apportant ainsi un démenti catégorique d’autant plus que les rapports médicaux n’en mentionnent aucunement cet état de fait. Toutefois, d’autres repentis seraient sur le point de se livrer ces jours-ci, apprend-on de la même source.
Ces repentis, ont répondu aux différents appels lancés par leurs familles, par l’Etat et par les sages croit-on savoir, car ils n’ont aucune raison de demeurer dans des maquis, où ils pourraient être la proie de bourreaux, vu leur jeune âge. C’est dans le cadre des efforts entrepris par les familles de ces derniers et en collaboration avec les services de sécurité compétents, et aux appels du président de la république, lancés au cours des différents meetings organisés lors de la campagne électorale, que ces jeunes égarés se sont rendus à la raison et commencèrent à se repentir. Au niveau de la wilaya de Mostaganem, on compte, pas moins de sept terroristes qui se sont repentis auprès des services de sécurité dont six auprès du CTRI et un au niveau de la brigade de gendarmerie de Sayada. Leur état de santé et mental nécessite une prise en charge psychologique à l’effet de les remettre d’aplomb, ce qui est tout à fait normal, surtout après avoir vécu des situations bouleversantes et tragiques


. .
Samedi 11 Avril 2009 - 23:02
Lu 374 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+