REFLEXION

Le projet de la salle des fêtes à l'abandon depuis 2009 à Sidi Lakhdar

Le projet de la salle des fêtes, dont a bénéficié la commune de Sidi Lakhdar ,50 km à l’est de Mostaganem, sous l’ère de Mme le wali Zerhouni, est à l’arrêt depuis près de cinq ans.



L’enveloppe qui  lui a été accordée n’a pas suffit, a-t-on appris auprès d’un responsable local. Cette infrastructure publique  a déjà consommé un important  crédit. A présent, sa relance reste subordonnée à une rallonge budgétaire considérable, pour couvrir les travaux d’achèvement. Une provision que seuls les programmes sectoriels sont en mesure de pourvoir apprend-on. Malheureusement, ce projet tant attendu par les riverains, reste  figé au stade de la  carcasse et voué à l’abandon dès l’achèvement des gros  travaux .Il est devenue un lieu  de toutes les malédictions, voire  un quartier général pour les malfrats de tous bords ,encourageant ainsi la délinquance juvénile favorisant parallèlement  la violence sociale .Il suffit de faire  un tour  sur les lieux  dès la tombée de la nuit, pour constater les faits ,déplorent de nombreux habitants .Des cannettes de bière vides et autres détritus jonchent le sol ,parfois même les alentours, ce qui  offre un décor macabre  et triste. Cependant, cela ne semble pas irriter les responsables concernés et à la grande indignation des parents d’élèves, étant donné  que le projet abandonné  est implanté à proximité de deux écoles primaires et un centre culturel. Ce qui suscite moult interrogations au sein de l’opinion publique locale A quoi ont donc servi les milliards de dinars consacrés aux plans quinquennaux ? Comment expliquer cette situation qui balafre l’image de la ville ? Néanmoins, cela est à l’origine d’une certaine opacité qui entoure les rôles, les compétences et l’autonomie de chacune d’entre elles s’accordent à relever des observateurs avisés. Les riverains qui se disent consternés par l’attitude de certains  services, interpellent le wali, Mr Maabad Ahmed, puisque lui seul peut faire bouger les choses et changer le visage de cette cité balnéaire soulignent-ils.

Hagani
Dimanche 6 Avril 2014 - 10:33
Lu 387 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+