REFLEXION

Le prix du pain passe à 10 dinars au grand dam du consommateur à Sidi Bel Abbès

Le prix du pain est passé il y a quelques jours à 10 dinars au grand dam des consommateurs qui continuent pour le moment de tenir leur mal en patience. C’est désormais à prendre ou à laisser, la baguette de pain à ce prix non homologué chez les boulangers qui bravent les services de contrôle de la DCP.



Le prix du pain passe à 10 dinars au grand dam du consommateur à Sidi Bel Abbès
Certains revendeurs dans le commerce de l’alimentation générale ont carrément boudé ce produit vital pour éviter les prises de becs avec les clients et de peur d’être verbalisés à la place des boulangers qui semblent selon une source proche du dossier décidés à imposer cette nouvelle tarification. Les boulangers qui se rencontrent périodiquement se mobilisent en un front pour parer à une éventuelle réaction des services de la direction du commerce. Pour le moment aucun boulanger n’est inquiété, le cas échéant la corporation a affiché la menace de recourir à une grève généralisée, a souligné notre source d’information qui a requis l’anonymat vu la sensibilité du sujet. Aucun responsable ni du côté de la direction du commerce ni de celui du syndicat des commerçants n’a souhaité s’exprimer sur le sujet. Sur les ondes de la radio locale quelques citoyens ont exprimé leur indignation face au comportement des boulangers en soulignant que le pain est le seul produit qui ne peut être boudé par le consommateur. La passivité des services de contrôle face à la résignation des consommateurs a ouvert la voie aux boulangers de céder le pain à 10 dinars alors que le prix officiel de ce produit soutenu par l’Etat n’a pas changé selon le ministre du commerce. De leur côté les boulangers avancent les difficultés dans lesquelles ils se débattent avec les charges qui les obligent à travailler à perte. Pour arriver à joindre les deux bouts certains artisans boulangers se trouvent, nous a-t-on expliqué, contraints de toucher au poids de la baguette qui est encore une pratique plus grave en matière d’illégalité. Il convient de signaler que le prix du pain dépasse le prix de 10 dinars chez certains revendeurs à la sauvette dans les marchés des quartiers notamment en fin de journée quand le pain commence à se faire rare. On attend à ce que le consommateur arrive à s’habituer avec cette nouvelle tarification du pain, a-t-on confié.

D.M.
Samedi 25 Mai 2013 - 10:45
Lu 1136 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+