REFLEXION

Le printemps arabe : Ou le mélange des torchons et des serviettes

Qu’est-ce que l’on gagne de ce printemps arabe ? Des barbus, des femmes violées, des populations fuyant leur terre ? Ce cri de détresse sortant de la bouche d’une malienne nous a permis, pour la première fois, de toucher de près ce qui se passe au Mali. Le lien entre la situation au Mali et la chute du régime libyen et la crise qui s’éternise en Egypte et en Tunisie n’est plus à démontrer. Le «printemps arabe » n'a jamais existé, les partis islamistes, bien organisés, l'on simplement volé aux jeunes. Il est temps de souligner l’échec révolutions dans les pays qui ont connu le « printemps arabe ».



Le printemps arabe : Ou le mélange des torchons et des serviettes
L’Egypte, frères contre frères
Pour la Libye, c’est une autre histoire, celle d’une menée nazie contre un régime qui ne plaisait pas. Vous vous souvenez de la vidéo d’un Égyptien humilié et battu par la police qui a fait des vagues récemment ?  Hé bien, l’homme, devant les caméras, avait fait un récit abracadabrant et ahurissant, indiquant que c’est la foule qui l’avait bastonné, niant l’évidence des images et leur poids sur l’opinion publique. Il s’est rétracté… « C’est la police qui m’a battu », lors d’une manifestation d’opposants vendredi soir devant le palais présidentiel, affirme (enfin)HamadaSaber Mohamed Ali, dont la volte-face fait la Une de la plupart des journaux locaux lundi. Où est finalement le nationalisme arabe ? Nulle part. Les dirigeants voulus par l’Occident sont en train de détruire l’homme arabe en général et, pour se réhabiliter, il faudrait de vraies ou de nouvelles révolutions. La Libye vogue vers cette perspective mais, la future et probable révolution libyenne risque d’être définitivement islamiste. Aujourd’hui avec l’Egypte de Morsi, les opposants demandent aujourd’hui qu’il soit traduit en justice. Sa tentation dictatoriale va le perdre. Il ne cesse de montrer ses muscles et, le peuple gronde, surtout les jeunes, qui ne lâcheront rien. En très peu de temps, il a largement battu le record des morts attribués à Hosni Moubarak pendant la pseudo révolution et pourtant, l’Occident ne lève pas le petit doigt. Pourquoi ? On ne le dira jamais assez, les islamistes, les Frères musulmans, ne sont que les idiots utiles de l’Occident. Un petit exemple flagrant, le revirement spectaculaire de Tariq Ramadan, dont on soupçonne qu’il a été corrompu par le…Qatar.

Ismain
Dimanche 31 Mars 2013 - 11:16
Lu 223 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+