REFLEXION

Le personnel de l’EHSP sans salaire depuis deux mois

DEUX POIDS, DEUX MESURES

Le secteur de la santé dans son ensemble nous réserve toujours des surprises. Le ministère de la santé de la population et de la réforme hospitalière en principe coiffe toutes les directions et services sous sa tutelle, alors comment peut on concevoir que les médecins perçoivent régulièrement leurs salaires alors que les techniciens supérieurs de la santé ainsi que tout le personnel de l’EHSP (Etablissement Hospitalier de la santé de proximité) ne soient pas rémunérés depuis environ deux mois ?



Le personnel de l’EHSP  sans salaire depuis deux mois
Il y a un problème quelque part, car le fait que l’administration hospitalière justifie cette carence en invoquant le manque d’argent et qu’il faut attendre jusqu’à l’arrivée du budget alors que les praticiens ne sont pas concernés. A cet effet, nous ne pouvons que constater qu’il y a deux poids, deux mesures. Est-il possible qu’un employé après avoir traversé une vraie bataille financière compte tenu de la cherté de la vie durant le mois de Ramadan et de l’Aid el fitr puisse affronter la rentrée scolaire pour ses enfants alors qu’il est sans le sou. Devant une telle situation, l’employé fragilisé peut être conduit à devenir indélicat et toucher aux deniers publics de l’Etat, d’autre part, il peut facilement être tenté par la corruption. Quant aux gens honnêtes, ils sont obligés de s’endetter mais à qui veut bien leur prêter de l’argent bien sur. Comment peut-on accepter qu’un honorable fonctionnaire de l’Etat qui ne trouve pas où emprunter de l’argent soit poussé et contraint de faire la manche pour subvenir aux besoins de sa famille alors qu’il travaille. C’est vraiment honteux et désolant. Par ailleurs, et dans le même ordre d’idées, comment l’administration peut-elle invoquer le manque de budget alors que les caisses de l’Etat sont pleines. Ceci est inacceptable, car ce n’est pas un problème financier, mais plutôt un problème d’hommes. Le laxisme et la médiocrité dans la gestion poussent à ce genre de situations alors que gérer c’est prévoir. Compte tenu de ce qui précède, le corps médical interpelle les autorités locales pour remédier à ce genre de situations car la santé des citoyens est en jeu. A bon entendeur.

Benyahia H.
Samedi 17 Septembre 2011 - 11:02
Lu 532 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+