REFLEXION

Le pacte de Fawzi Rebaine !?



Depuis quelques temps, Ali Fawzi Rebaine, propose une feuille de route qu’il considère comme réalisable au vue de sa simplicité qui ne demande qu’une volonté politique de la part du pouvoir et de la classe politique, pour arriver à un compromis qui permet de sortir du clivage politique dans lequel s’engouffre la classe politique algérienne. Le parti AHD 54 et son président Rebaine qui était candidat à la dernière élection présidentielle d’avril 2014, espèrent émerger comme force de proposition à l’instar des partis qu’on trouve dans les grandes démocraties. Cependant, la tâche ne devrait pas être facile face à des conglomérats de partis politiques qui usent beaucoup plus de la critique plutôt que de proposer des solutions.  Ceci s’applique tout autant aux partis du pouvoir qu’aux partis de la CNLTD. Le pacte national que propose Rebaine est plutôt socio-économique que politique mais n’empêche qu’il estime que son plan a besoin d’un gouvernement de transition qui aura pour charge de dessiner de nouvelles perspectives et identifier les moyens pour parvenir à se prémunir de toute difficulté économique, pression sociale ou confrontation politique. Pour ce faire, il compte associer la société civile, longtemps écartée de la vie politique, à cause de sa faiblesse. Cette exclusion a été confirmée dernièrement par le SG du parti FLN, Amar Saadani, qui avait exigé du FFS que sa conférence du consensus soit réservée exclusivement aux partis politiques agréés, car Saadani ne voit pas de bon œil la participation de la société civile à l’élaboration d’un projet qui permettra à chacun d’assumer son vrai poids politique, contrairement à Rebaine qui considère la société civile comme un élément essentiel dans l’échiquier politique national. D’où il est impérativement nécessaire que Rebaine entre en contact avec les acteurs politiques s’il espère voir son projet de pacte national réussir. Car parler à des journalistes d’un projet dont les détails leur sont inconnus, c’est comme se parler à soi-même.       

Charef Slamani
Lundi 16 Février 2015 - 10:56
Lu 252 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+