REFLEXION

Le mouvement associatif d'Ain-Témouchent soutient les retraités

Le calvaire déplorable qui pénalise lourdement les retraités plus particulièrement ceux qui touchent les maigres pensions et dépourvus de toute autre ressource a attiré l’attention des représentants du mouvement associatif invité à prendre part à la rencontre populaire.



Présidée par  Madame Saida Benhabyles Président du mouvement national pour la solidarité avec la famille rurale, cette réunion a été tenue cette semaine à la salle de spectacles de la maison de la culture d’Ain-Temouchent. Ce meeting populaire rentre dans le cadre de la sensibilisation du mouvement associatif en particulier le citoyen que doit impliquer Monsieur le Président de la République, dans la prise de décision dans tous les domaines  aussi bien politique, économique que social, notamment par les réformes annoncées dernièrement. Les participants ont axé leurs interventions sur la lutte contre la bureaucratie, le népotisme, l’injustice sociale et salariale, la partialité dans le recrutement dans certaines administrations publiques et certaines municipalités au mépris des lois de la république, le chômage par la création des postes durables ainsi que la réouverture des sociétés nationales productives avec une politique de performance économique et financière, ainsi que la protection des deniers publics qui ont fait l’objet de détournements et malversations à travers certaines wilayas du Pays. La préoccupation du mouvement associatif présent  s’est articulé autour de la situation des retraités à basse et moyenne pension, durant cette rencontre. L’intervention d’une jeune femme de la localité d’Ain-Tolba (daira d’Ain-Kihal) qui a prié Madame Saida Benhabyles d’intervenir auprès de Monsieur le Président de la république d’augmenter les  maigres pensions qui ne dépassent pas 10.000 dinars. Une autre femme habitant la ville d’Ain-Temouchent s’est profondément interrogée sur le maintien des retenus sur (IRG) du retraité, la sécurité sociale etc, alors qu’ils ont cotisé durant toute leur vie professionnelle. Certains retraités auprès desquels le journal s’est rapproché, ont déclaré qu’ils rencontrent de grandes difficultés pour subvenir à leurs familles.
Un autre cadre retraité s’étonne, et pose la question, pourquoi les actifs ont –ils bénéficié de rappels très conséquents, avec effet rétroactif de janvier 2008, et pourquoi pas nous, qui avons sacrifié notre jeunesse et notre santé au pays. C’est vraiment une injustice, rétorque-t-il avec un air de colère. Il a affirmé qu’il a une grande confiance en la personne de Monsieur le Président de la République qui ne cesse de ménager aucun effort jour et nuit au profit de l’Algérie et de son Peuple depuis son élection à la magistrature suprême du Pays.                                                                                                  

B.Abdelgheffar
Mercredi 23 Novembre 2011 - 10:32
Lu 298 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+